Fermer la publicité

ZOOM sur l'OPAC38 : C. Delmastro (Directeur agence de Villefontaine) : « il faut innover ou subir ».

Isère le 12 mars 2015 - Arnaud DE JUBECOURT - article lu 472 fois

ZOOM sur l'OPAC38 : C. Delmastro (Directeur agence de Villefontaine) : « il faut innover ou subir ».

Christophe Delmastro est un personnage dans le paysage du logement social. Directeur de l'agence Villefontaine de l'OPAC38 (ville qui compte 70% de logements sociaux), il est à la tête d'une équipe de 50 personnes, située au cœur du quartier des Portiques, et particulièrement bien placé pour mesurer les mouvements profonds de la société. Il est passionné par les questions du vivre-ensemble ; son agence, il la considère comme un laboratoire.

« Tenir compte de l’expérience passée permet de s’adapter. Il nous faut ainsi innover, tenter de nouvelles solutions, si l’on veut être toujours en capacité d’apporter une réponse adaptée.

L'exemple des impayés.

"Laissez-moi vous donner un exemple à travers nos nouveaux modes de gestion des impayés : depuis quelques années, l’impayé reflétant la paupérisation croissante des locataires, il est devenu un sujet de mobilisation pour notre organisme, à la fois sur le plan économique et social. Aujourd'hui, l’impayé ne doit plus être traité d’une manière purement comptable ou administrative, mais doit être pris en compte dans sa globalité sociale ou sociétale. En analyser les causes, permet de comprendre et de prévenir l’impayé. Le suivi du locataire en difficulté, la compréhension de sa situation, la confiance nouée à cette occasion sont des éléments déterminants : nous prenons contact avec le locataire, le plus tôt possible, revisitons avec lui toute sa situation (son dossier APL, l’adaptation de son logement à sa vie actuelle, son contexte familial et professionnel) pour avoir une vision globale et l’aider au mieux de nos compétences."

Dans presque tous les cas, les résultats sont au rendez-vous,

"Ils le sont d'abord en termes financiers, mais aussi sur un plan plus global, et ce grâce notamment à l’action de nos équipes composées de chargés de clientèle, d’assistants contentieux mais aussi de conseillères économiques sociaux et familiaux (CESF). Sorte d’assistantes sociales de l’OPAC38, ce sont à présent des postes clés dans l’organisation. Les CESF connaissent les familles, les contextes locaux et créent du lien. Le rôle de ces équipes de proximité est de détecter ces situations et de proposer des démarches adaptées. Nous avons constaté que le facteur déclencheur est l’isolement des familles : celui qui devient injoignable, qui fuit le contact, est précisément celui que nous devons aller chercher, accompagner, car il est en danger. La détection des situations de repli sur soi permet de trouver des solutions bien meilleures que les procédures habituelles et qui dépasseront le strict cadre des impayés. Entamer une procédure contentieuse est pour nous une solution à n’envisager qu’en dernier recours.

Coup de pouce à l'insertion

En complément de ces actions d’accompagnement, l’Opac38 s’inscrit dans une démarche d’insertion professionnelle au bénéfice des locataires. En effet, fort de ses 2 800 logements à gérer, entretenir ou rénover, l’agence Villefontaine est un donneur d’ordre important, responsable et peut à ce titre favoriser les entreprises d’insertion, et leur demander en retour de favoriser les candidats à l’emploi repérés au cours des enquêtes menées par l’organisme. »

La proximité est fondamentale

Les résultats de l’OPAC38 montrent que malgré le durcissement de la crise sur les années récentes, les impayés ne sont pas une fatalité. Pour C.Delmastro, cela ne fait aucun doute, cela vient de la politique de territorialisation que mène l’OPAC38 depuis 2 ans, qui privilégie la responsabilité, la proximité et l’initiative locale. « Bien sûr nous avons toujours des cas difficiles, mais, nous constatons tous les jours que chacun est prêt à être acteur à condition qu’on l’y incite. L’implication des habitants est également recherchée lors de travaux de rénovation et d’évolution des usages en matière énergétique, et lorsqu’ils sont associés dans la démarche, ils s’impliquent et nous enregistrons de belles réussites que nous n’aurions pas mises en place avec des solutions ordinaires."

Et il ajoute : « Je pourrais vous donner bien d’autres exemples ! » Mais de cela, nul ne doute !

L'OPAC 38 en chiffres :

25 000 logements gérés, tous en Isère

518 salariés (direction : Isabelle Rueff)

8 agences en Isère

145 M € dechiffre d'affaires : 
118 € d'Investissement : 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide