Fermer la publicité

Zeemono : réservez votre moniteur sportif en un clic

Isère le 28 juillet 2015 - Laurent Marchandiau - Services - article lu 519 fois

Zeemono : réservez votre moniteur sportif en un clic
DR - Olivier Fabre et Hanane Blanco, les fondateurs de Zeemono.

Choisir son moniteur de sport en un clic. C'est possible avec la plateforme web, Zeemono. Créé en novembre 2014, ce service ciblant les amateurs de sport non adhérent à un club permet de mettre en relation les personnes désireuses de pratiquer une activité sportive et les professionnels qui leur conviennent le mieux.

Choisir son moniteur de sport n’a jamais été aussi facile ! Surfant sur la vague des plateformes de réservation en ligne, Zeemono permet à tout à chacun de sélectionner son moniteur sportif à travers une plateforme web tout en se basant sur les commentaires et les profils des professionnels inscrits. Un concept tout droit sorti du cerveau d’Olivier Fabre, un ancien membre de l’équipe de France de skicross et moniteur de ski. « Zeemono offre la mise en relation entre particuliers et professionnels du sport (moniteurs, coachs, etc », confie Marie Vénény, consultante en stratégie et conseil auprès de Zeemono. L’idée a poursuivi son chemin pour ensuite être finalisée dans le cadre du master 2 entrepreneuriat que suivait Olivier Fabre à Grenoble école de Management.

Gagner en visibilité

Hébergée au sein de l’incubateur de l’école de commerce de la CCI de Grenoble, IncubaGEM, la plateforme s’est appuyée, dans un premier temps, sur l’expérience et le réseau d’Olivier Fabre dans le monde du ski. « Nous avons tissé un partenariat avec l’ESF, Ecole du ski français en partant du constat qu’il était parfois difficile pour les particuliers de trouver le professeur idéal, correspondant le mieux à leurs attentes comme à leurs niveaux », explique Marie Vénény. Le concept de la jeune start-up repose sur un modèle déjà bien rôdé.

D’un côté les particuliers pour lesquels le service est gratuit qui leur permet de choisir leur moniteur à travers plusieurs filtres : compétences des moniteurs, commentaires, type de sport, etc. De l’autre, les professionnels qui souhaitent gagner en visibilité et communiquer comme il l’entend. « A ce titre, les moniteurs peuvent s’inscrire en tant qu’indépendant, les structures peuvent devenir membres, la plateforme leur proposant alors d’ajouter leurs équipes. » Point particulier, la start-up n’indique pas les prix pratiqués des moniteurs. « Nous ne voulions pas créer de concurrence entre professionnels. Les personnes valident le professionnel de leur choix, la transaction se réalisant hors plateforme. »

Mis en ligne à la fin du mois de novembre 2014, Zeemono compte déjà 200 profils professionnels. « Tous sont diplômés, détenteurs d’une carte professionnelle et soigneusement sélectionnés en interne suivant leurs diplômes ainsi que le retour que nous pouvons avoir sur eux à travers le web par exemple. Certains font appel directement à nos services, d’autres sont repérés par nos équipes sur les réseaux sociaux notamment. » Afin de financer la plateforme, Zeemono table sur un modèle freemium. « Nous comptons mettre en place un système d’abonnement "premium" un peu à l’image de Linkedin. Pour les professionnels, nous leur proposons de créer un site web voir de valoriser leur pratique sportive par la mise en ligne de photos de bonne qualité. Ils peuvent déjà publier des articles gratuitement sur le blog de la plateforme. »

Encore en phase de réflexion sur les nouveaux services à proposer pour monétiser le site, Zeemono a bénéficié d’une subvention de Bpifrance de 20 000 € dans le cadre de la French Tech qui lui a permis de financer les études de faisabilité et sa conception. « Actuellement, nous réfléchissons sur le lancement d’une campagne de crowdfunding avec à terme un développement sur l’Europe », conclut Marie Vénény.

Laurent Marchandiau

Obejctif : 4 000 moniteurs inscrits fin 2015​

La plateforme de mise en relation en ligne entre particulier et professionnel du sport vise haut. Son ambition ? Passer des 200 moniteurs inscrits à 4 000 d’ici la fin de l’année. « Nous recevons beaucoup de propositions. Il y a également une importante attente de la part des écoles de ski visant un public qu’elle ne capte pas toujours », précise Marie Vénény. Encore en phase de bêta test, Zeemono s’est ouvert à d’autres pratiques sportives, le ski, mais aussi le tennis, le golf, le fitness… « Nous avons des moniteurs de sports, mais aussi des coachs sportifs, des préparateurs physiques qui se sont inscrits. » Comptant sept personnes, Zeemono sera lancée officiellement à la rentrée.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide