Fermer la publicité

Yvon Gattaz : Pour avoir le goût d'entreprendre

Isère le 17 mars 2015 - Eric SéVEYRAT - Économie - article lu 335 fois

Yvon Gattaz : Pour avoir le goût d'entreprendre
(photo J.S.) - - Sous l'oeil d'Yvon Gattaz, Alain Crozier, PDG de Microsoft France, a conversé avec les lycéens.

A Bourgoin-Jallieu, invités par l'association Jeunesse et Entreprises, l'académicien Yvon Gattaz, fondateur du groupe Radiall, et Alain Crozier, P.D.-G. de Microsoft France, ont dévoilé leurs parcours à près de 400 lycéens.

Transmettre à des jeunes le goût d’entreprendre et de créer : c’est la mission que s’est donné à lui-même Yvon Gattaz. Académicien et fondateur de l’entreprise Radiall, l’ancien « patron des patrons » l’avoue sans ambages : « Mes causeries ne s’adressent qu’aux jeunes ». A Bourgoin-Jallieu, sa ville natale, c’est devant près de 400 lycéens que ce fringant nonagénaire, par ailleurs fondateur de l’association Jeunesse et Entreprises, a développé son credo. 

Fils d’enseignant, « devenu ingénieur sans savoir pourquoi (sic) », il a, symboliquement, « déchiré son diplôme, ce symbole de tranquillité, et sauté le pas pour créer son entreprise ».  Si Radiall, pour avoir répondu au besoin de son temps (la connectique avec le procédé de télévision Sécam) avant de diversifier sa production, est l’exemple d’une réussite, c’est ce qu’Yvon Gattaz souhaite aux jeunes étudiants.

Près de 400 lycéens à l’écoute de deux grands décideurs

« Ce qu’il faut à la France ce sont des entreprises de croissance, des hautes futaies, de véritables créateurs d’emploi, pas de toutes petites entreprises qui le resteront définitivement. Ne cultivons plus le nanisme » dit-il, incitant des étudiants curieux et attentifs à courir le risque de la création d’entreprise, au prix, parfois, « de quitter une belle situation ».

Un parcours qui a été celui d’Alain Crozier, P.D.-G. de Microsoft France. Ce Lyonnais, également ingénieur, est l’exemple de celui qui ose. Bien installé dans un bureau d’études, il rejoint le groupe Lesieur alors en pleine restructuration. Il participe à sa renaissance avant d’effectuer le grand saut, au propre comme au figuré.

Il rejoint Microsoft à Seattle. Seul Français dans l’équipe de Bill Gates ! Aujourd’hui, Alain Crozier est le P.D.-G. de Microsoft France. Une entreprise où, dit-il, « 60% des employés ne sont pas diplômés mais où tout passe par le travail en équipe et par le choix de savoir bien s’entourer ». Il en veut pour exemple les start-up qui cognent à sa porte.

« Nous ne les aidons que si elles sont composées d’au moins deux personnes avec des compétences additionnelles » précise-t-il. Il partage la conclusion d’Yvon Gattaz : « Les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur ne doivent plus bouder la création d’entreprise mais s’y lancer hardiment quand bien même c’est une aventure à hauts risques marquée par l’environnement fiscal et social ». Les réactions de leur jeune auditoire montrent qu’ils ont été entendus.
                                                                                Jacques Savoye

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide