Fermer la publicité

Prise illégale d'intérêts : Yves Nicolin bénéficie de la prescription des faits

Loire le 18 septembre 2015 - La Rédaction - Actualités - article lu 311 fois

Prise illégale d'intérêts : Yves Nicolin bénéficie de la prescription des faits
Lois Pralus - Y. Nicolin blanchi par le tribunal de Paris

Heureuse conclusion pour le maire de Roanne, poursuivi sur dénonciation anonyme, à la suite de l'attribution d'un marché de la ville de Roanne à un ami. Les faits étant prescrit, il a obtenu sa relaxe.

Le tribunal correctionnel de Paris a rendu son jugement, le 16 septembre, dans l’affaire opposant Yves Nicolin au Ministère public. Une relaxe totale a été prononcée par le tribunal à l'égard du député-maire de Roanne en raison de la prescription des faits et d'Edmond Houta, dirigeant de la société Sphère publique.

Yves Nicolin était suspecté d'avoir favorisé un ami, parrain d'un de ses enfants, dirigeant d'une société de communication, par l'attribution d'un marché de communication de la Ville de Roanne. Ce qu'il avait toujours contesté, assurant avoir respecté toutes les règles en la matière. Il commente : « Après 5 ans d'enquête notamment sur ma vie privée, dans une affaire vieille de 11 ans et suite à une lettre anonyme, outre la prescription et la régularité des marchés qui ont été confirmées, le tribunal a reconnu notre innocence. Je suis heureux de cette décision de justice qui confirme ma totale bonne foi et je remercie tous mes proches, élus et les milliers de Roannais qui m'ont témoigné de leur soutien et de leur solidarité durant ce qui fut une épreuve pour moi. »

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide