Fermer la publicité

Yves Nicolin, « priorité au pôle commercial de centre-ville de Roanne »

Loire le 02 octobre 2015 - Aline Vincent - Économie - article lu 557 fois

Yves Nicolin, « priorité au pôle commercial de centre-ville de Roanne »
Aline Vincent - Yves Nicolin ne lâchera pas la priorité au centre de Roanne

Pour le président de l'agglomération roannaise, maire de Roanne, Yves Nicolin « Le Pôle de Riorges ne verra pas le jour. Que ce soit clair... ».

Fin juillet, Farid Medjani, qui a remplacé Bernard Jayol à la tête du Syepar, a ordonné l'ouverture de l'enquête publique relative au projet de modification du Scot et du document d'aménagement commercial (DAC). Les propositions votées en bureau communautaire ont obtenu la majorité, moins une abstention et une vote contre, celui de Jean-Luc Chervin, maire de Riorges.

« Le projet de Riorges ne répond pas à l'intérêt général »

Le document rebat les cartes, avec notamment des projets de zones commerciales revues à la baisse pour Riorges mais aussi Mably. « Cela s'est fait en concertation avec toutes les communes, souligne Yves Nicolin. La priorité reste le centre-ville de Roanne. Nous avons aussi le soutien de la chambre de commerce, de la Fédération des commerçants et des Vitrines de Roanne. Tout s'est fait dans la transparence. Je n'ai jamais changé d'avis. J'étais contre le projet des Portes de Riorges 2 lorsque j'étais dans l'opposition. Je le suis toujours depuis que je suis maire et président de l'agglomération. Lorsque j'ai fait campagne, je me suis déclaré dans ce sens. Depuis mon élection, le sujet est abordé en Conseil communautaire. Si Laure Déroche a investi dans le centre-ville, ce n'est pas pour créer un pôle commercial concurrentiel en proche périphérie. Et lorsque J.-C. Chervin parle de complémentarité du fait d'une activité dédiée à l'équipement de la maison, quelles garanties avons nous lorsque les magasins vendront à d'autres enseignes ? Le pôle autour du magasin Leclerc a déjà contribué à affaiblir le faubourg Mulsant. Aujourd'hui M. Bansay a gagné une manche juridique ». Mais pour Yves Nicolin, le projet de Riorges « ne répond pas à l'intérêt général ».

Actuellement, le pôle commercial Foch-Sully continue à avancer, que ce soit au plan des acquisitions foncières mais aussi de l'assistance à maîtrise d'ouvrage. Les candidats seront reçus la semaine prochaine. « Les investisseurs commencent à se manifester. Nous ne savons pas encore si le projet sera confié à un seul ou plusieurs. Si Apsys veut candidater, nous examinerons sa candidature au même titre que les autres. Nous n'avons absolument rien contre cette société. »

Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide