Fermer la publicité

Yves Nicolin : bilan d'un maire hyper-actif

Loire le 17 avril 2015 - Louis PRALUS - Collectivités locales - article lu 475 fois

Yves  Nicolin : bilan d'un maire hyper-actif

Sa mise en accusation pour prise illégale d'intérêts (lire notre précédente édition) marquera t-elle son mandat ? Après un an de mairie Yves Nicolin fait son bilan. Il se représentera comme maire et laissera son mandat de député s'il y a une loi sur le cumul.

Yves Nicolin n'est plus seulement l'homme qui avale 30 dossiers par soirée. « Quand les gens me laissent un message je les rappelle souvent. Je le fais pendant mon trajet de Roanne à Paris. Je reçois également beaucoup. » Il a voulu un programme bâti par les Roannais à coups d'ateliers et d'échanges.

Ce travail collectif de centaines de Roannais est devenu sa « Bible de chevet ». Les 200 propositions ont été réalisées ou sont en cours de l'être à plus de 70 %. Cette cellule d'idées continue  hors élections et constitue un vivier de projets et de candidats futurs. « Tout est mis en place pour que j'aie un successeur à tous les postes que j'occupe en cas d'empêchement ou de disparition » assure-t-il.

Les deux priorités du mandat sont emploi-développement économique et sécurité. Sur 41 projets économiques, 17 sont réalisés ; sur les 12 engagements pour la sécurité, 6 sont réalisés. Premiers résultats en économie : implantation de LTR Vialon et d'AC Environnement avec 140 emplois. Pour faciliter la venue des entreprises la municipalité  construit des bâtiments économiques en blanc adaptables et modulables, immédiatement disponibles. Un bâtiment est prévu sur la zone de Bonvert de 6 000 m2.  Un transporteur local a un gros projet en matière logistique. On commercialise également de nouvelles zones d'activités économiques : Bonvert, Les Tuileries, Le Marclet, le Bas de Rhins et l'extension de La Demi-Lieue, de La Villette. On simplifie  les démarches de création par la mise en place d'un dossier unique ; on a créé un PLIE (plan local pour l'insertion et l'emploi) avec le conseil général  et Pôle emploi pour renforcer l'insertion des personnes loin de l'emploi...»

Avertissement à la Chorale

Il est aussi envisagé la création d'un incubateur à entreprises et d'un village de l'artisanat.  Il y aura  un 2e et 3e tour de vis sur les associations en 2016 et  2017, en réponse à la baisse des dotations de l'Etat. Elles représentent un manque à gagner de 1 M€ par an pour Roanne, l'équivalent de 100 emplois à la Ville de Roanne. La municipalité veut aussi mettre de l'ordre dans les clubs sportifs. Exemple : elle ne soutiendra pas deux clubs de boxe. Quant à La Chorale, avertissement : « il faut qu'elle se ressaisisse sur le plan des résultats. On va sanctionner les joueurs s'ils continuent avec des résultats merdiques ! Ils risqueront d'être payés avec 1 mois ou 2 de retard ! »

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide