Fermer la publicité

Wizbii part à la conquête de l'Europe

Isère le 19 octobre 2015 - Laurent Marchandiau - Tech et Médias - article lu 167 fois

Wizbii part à la conquête de l'Europe
Wizbii - L'équipe de Wizbii.

Le réseau social professionnel grenoblois pour les 18-30 ans, Wizbii amorce une étape importante dans son développement en s'implantant dans quatre pays européens : le Royaume-Uni, l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne. Une phase test avant de s'ouvrir plus largement à l'international. Entretien avec son co-fondateur et président, Benjamin Ducousso.

Pourriez-vous présenter brièvement Wizbii ?

Fondé en 2010 sous l’impulsion de trois jeunes diplômés de Grenoble École de Management – Emeric Wasson, Romain Gentil et moi-même – le réseau social professionnel Wizbii est né de deux constats. D’une part, un quart des entreprises peinent à recruter des talents ; d’autre part, 25 % des jeunes sont au chômage, sans compter que 60 % des étudiants souhaiteraient entreprendre. Wizbii fait le lien entre les réseaux sociaux professionnels tels que LinkedIn ou Viadeo avec comme particularité s’adresser aux 18-30 ans, étudiants comme jeunes actifs avec l’idée de favoriser l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes autour du monde.

Quel est votre business modèle ?

Wizbii a pour ambition de fédérer une communauté où les 18-30 ans se rencontrent, donnent vie à des projets ensemble ou se font recruter. Notre business modèle repose sur une logique de double flux : nous proposons des pages entreprises en abonnement où les sociétés peuvent afficher leurs besoins en recrutement ainsi que diverses informations afin d’attirer les jeunes talents ainsi que des services additionnels tels que des plans médias, des événements cross canal tel que des cocktails Entrepreneuriat/Recrutement.

Depuis sa création, Wizbii a la volonté d’aller à l’international. Pourquoi maintenant ?

Nous avons toujours voulu aller à l’international. Mais pour cela, il nous fallait acquérir de l’expérience sur notre marché local en France auprès de nos deux cibles : les étudiants et les entreprises. Début 2015, toutes les conditions étaient au vert. Nous disposons d’une communauté de 400 000 membres sur l’Hexagone utilisant notre plateforme, un jeune sur cinq est passé par notre site pour trouver un emploi (10 000 personnes ont trouvé un emploi grâce à notre réseau en 2014) et 1 000 projets entrepreneuriaux sont nés sur notre réseau. C’était le bon moment pour partir à l’international et nous avons mis en place une organisation le permettant en recrutant par exemple des personnes qui peuvent nous aider à adresser ces marchés. En parallèle, l’ensemble de nos collaborateurs a été formé à l’anglais, Wizbii a été traduit ainsi que les supports utilisateurs et de communication…

Pourquoi avoir sélectionné le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne pour débuter votre internationalisation ?

Nous avons identifié les marchés sur lesquels il existe un potentiel de développement pour notre plateforme en étudiant différents critères : le taux de chômage chez les jeunes, la démographie ou encore l’environnement concurrentiel.  À l’origine, nous voulions aller sur la Suisse et la Belgique plus proche géographiquement. Cependant, les multiples langues parlées dans ces pays et leur densité de population ne nous paraissaient pas suffisantes pour nous lancer. Il nous fallait des pays plus importants avec des contextes politico-économiques très différents afin d’accumuler de l’expérience. Ce sont des marchés très disparates. L’Espagne et l’Italie présentent un taux de chômage chez les jeunes très élevés et inversement en Angleterre et en Allemagne.

Un dernier mot ?

Nous comptons à ce jour 33  salariés répartis sur nos deux sites, l’essentiel étant à notre siège à Grenoble et six sont détachés à notre bureau commercial de Paris. Nous travaillons avec plus de 200 clients (Décathlon, Accor, Thales, Lidl, Crédit Agricole, Banque Populaire…) aujourd’hui, notre réseau contribuant à améliorer leur notoriété, leur sourcing et leur marque employeur auprès des jeunes. Ces quatre premiers pays sont une expérimentation pour pouvoir ensuite nous développer ailleurs. Nous y allons à fond en nous investissement au maximum. Dès que nous atteindrons une audience de 150 000 utilisateurs par pays, nous pourrons lancer notre démarche commerciale avec la création d’une structure commerciale par pays.

Propos recueillis par Laurent Marchandiau

Wizbii obtient son pass French Tech

Alors que Wizbii vient à peine de lancer l’internationalisation de son réseau social professionnel destiné aux 18-30 ans sur quatre pays européens hors de l’Hexagone, la startup a obtenu le pass French Tech. S’inscrivant dans le cadre de la labellisation de l’écosystème grenoblois à la French Tech, ce programme permet de soutenir les entreprises en hyper-croissance. Opéré par le pôle de compétitivité Minalogic, il ouvre un canal privilégié aux structures numériques aux offres de BpiFrance, de Ubifrance, de la Coface et de l’INPI. D’une durée d’un an, il permettra à Wizbii de bénéficier d’un accompagnement dans ses démarches de financement. À terme, Grenoble French Tech devrait soutenir, à travers ce pass, entre 100  et 300 entreprises locales.

L.M.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide