Fermer la publicité

VP Industries se développe à Saint-Chamond

Loire le 28 octobre 2015 - Denis Meynard - Industrie - article lu 1055 fois

VP Industries se développe à Saint-Chamond
Denis Meynard - 2015 et 2016 sont consacrées à consolider l'ensemble né d'une série d'acquisitions.

Huit acquisitions ont permis au groupe industriel créé par Vincent Perrin, en 2008, de devenir le leader de l'outil de serrage.

Issu d’une famille d’industriels du cycle, historiquement présente à Boën-sur-Lignon, Vincent Perrin a constitué en quelques années un petit groupe industriel. Après un début de carrière dans le négoce international au Congo Brazzaville, suivi par des fonctions de direction générale au sein du groupe familial Rivolier, de Saint-Just-Saint-Rambert, ce diplômé d’une école de commerce a fait en 2008 l’acquisition d’une première entreprise à Saint-Chamond : le fabricant d’étaux Dolex. Plusieurs opérations de croissance externe dans l’univers des outils de serrage (pinces étaux, serre joints) lui ont permis de constituer « la plus large gamme de produits en Europe ». Un domaine dans lequel sa production représente les deux-tiers des ventes, le reste étant constitué par du négoce. A l’occasion du rachat de Bessey Ser, en 2012, l’entreprise ligérienne a noué un partenariat avec le groupe allemand Bessey Tools dont elle est devenue le distributeur exclusif sur plusieurs pays, dont la France.

Les rachats de sociétés qui ont suivi, jusqu’en décembre 2014, ont contribué à l’émergence de deux autres pôles industriels à l’intérieur du groupe baptisé VP Industries, qui a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 18,5 M€ avec 125 salariés. « Ce qui a justifié la création de services transversaux en ressources humaines, marketing, communication et R&D », explique la direction. L’entreprise reste détenue majoritairement par son président, Vincent Perrin qui, en 2011, en a ouvert le capital à trois amis.

En mars 2014, la société Map Massart (rebaptisée Map Industries), de Monistrol-sur-Loire, qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 1,5 M€ dans la fabrication de système de fermeture pour portes et fenêtres coulissantes ou battantes, a été reprise avec 12 salariés à la barre du tribunal de commerce du Puy-en-Velay. Décembre a été marqué par l’acquisition du fond de commerce de Fiprofil Système Plum aux frères Patrick et Serge Keller. Cette société stéphanoise réalise, elle-aussi, un chiffre d’affaires de 1,5 M€, avec huit salariés, un parc-machine performant et une ligne de peinture automatisée pour la réalisation de kits étagères, crémaillères, consoles et cornières destinés à la distribution professionnelle.

« 2015 et 2016 sont des années de consolidation sur la base du périmètre actuel, avec notamment des démarches de certification ISO 9001 sur l’ensemble des sites, un effort en R&D et en marketing sur la mise en avant des produits », explique Vincent Perrin. Il prévoit un chiffre d’affaires étalé sur l’exercice en cours, avec une prévision de croissance de 3 à 5 % l’année prochaine. Le pôle quincaillerie agencement a été renforcé avec l’acquisition, en 2011, de l’entreprise stéphanoise Mermier, transférée depuis à Boën-sur-Lignon où se trouve également Bourg Industries, acquise une année auparavant.

Le site où est installée le siège de VP Industries, dans la zone industrielle du Coin, à Saint-Chamond, a bénéficié d’une extension de surface de 2 400 m2, dont 2 000 m2 de logistique. Cet investissement de 1,5 M€ réalisé en 2013 a permis la création de 13 emplois supplémentaires. La plus grosse base logistique du groupe de 26 000 m2 de surface bâtie compte 5 000 m2 à Sail-sous-Couzan.

Le pôle de sous-traitance industriel de VP Industries est alimentée par son important parc machines en découpage, emboutissage, pliage, traitement de surface, ainsi qu’en usinage. Vincent Perrin souhaiterait désormais nouer un partenariat avec une entreprise de forge. Au plan immobilier, il envisage une rationalisation en regroupant Système Plum Industries sur Saint-Chamond et en cherchant des locaux plus adaptés pour Map Industries sur l’Yssingelais.

Denis Meynard

Sept années d’acquisitions

2008 : achat de Dolex, spécialiste de l’étau.
2009 : achat et transfert de Roux qui élargit la gamme de serrage avec des pinces-étaux ; rachat du fonds de commerce de Sambre et Meuse.
2010 : achat de Bourg Industries.
2011 : achat de Mermier.
2012 : achat de Bessey Ser, partenariat renforcé avec l’allemand Bessey Tools.
2014 : achat de Map Massart (crémones, verrous, fermetures) et de Fiprofil Système Plum (étagères, crémaillères, consoles, cornières).
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide