Fermer la publicité

Vœux consensuels de la CCI stéphanoise

Loire le 28 janvier 2015 - Denis MEYNARD - Économie - article lu 346 fois

Vœux consensuels de la CCI stéphanoise
G.R.

Selon André Mounier, les 400 ans d'expérience et d'innovations des CCI sont le garant de leur capacité à rebondir, en dépit du recul des recettes fiscales.

La cérémonie des vœux de la Chambre de commerce de Saint-Etienne a fait salle comble, mardi soir, dans l’amphithéâtre du Parc technologique Métrotech. Et si son président, André Mounier, a pu surprendre l’auditoire, ce n’est pas par des déclarations fracassantes, ni par la flamboyance du propos. Au contraire, lors du buffet qui a suivi, nombreux étaient ceux à souligner le caractère très consensuel, voire trop pour certains, des propos tenus.

La table ronde organisée dans le prolongement du discours présidentiel était, elle-aussi, très convenue sur le fond et la forme. En présence de vice-président du conseil régional, Jean-Louis Gagnaire, du conseil général, Georges Ziegler, et de présidents de communautés d’agglomération (Gaël Perdriau et Alain Berthéas), et de communes (Georges Bonnard et Stéphane Heyraud).

« L’esprit de coopération » entre ces différents partenaires du développement économique et « la mutualisation » ont été les maîtres mots de la soirée. Dans cette logique, Gaël Perdriau a annoncé la mutualisation des directions de services de Saint-Etienne et de sa communauté d’agglomération. Indiquant que les deux collectivités auront à subir des baisses de dotation respectives de 17 M€ et de 15 M€ au cours de ce mandat. Il a aussi insisté sur la nécessité que Saint-Etienne ne soit pas isolée au sein d’un futur triangle formé par les métropoles de Lyon, Grenoble et Clermont-Ferrand. Affirmant son désir « que ce triangle devienne un quadrilatère, car nous (Saint-Etienne, NDLR) en avons tous les atouts ».

Jean-Louis Gagnaire a pour sa part rappelé que les consulaires ont été associés au Plan PME de Rhône-Alpes, doté de 15 M€, qui compte 19 programmes et huit thématiques. Alain Berthéas, membre de conseil d’administration de l’assemblée des communautés de France, a souligné l’objectif fixé par l’ADCF d’aller vers des pactes territoriaux qui engagent les CCI, mais aussi les clubs d’entreprise, à l’échelle d’un bassin de vie. Et dans lesquels sont définis la mutualisation des compétences et le rôle de chacun.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide