Fermer la publicité

Villefontaine : Une marche blanche pour les victimes

Isère le 30 mars 2015 - Jacques Savoye - article lu 266 fois

Villefontaine : Une marche blanche pour les victimes
(photo J.S.) - Plus d'un millier de personnes...

A Villefontaine, un millier de personnes ont défilé en hommage aux petits écoliers du Mas de la Raz, agressés sexuellement par leur instituteur. Celui-ci est incarcéré alors que l'enquête se poursuit.

Reprendre goût à la vie et protéger les enfants… C’est le leitmotiv de Guillaume Aillerie, porte-parole du Collectif des parents d’élèves de l’école du Mas de la Raz, à Villefontaine. La révélation des agressions sexuelles dont ont été les innocentes victimes des écoliers du Cours préparatoire a plongé dans l’horreur et l’indignation une ville, un département et même tout un pays. « C’est l’affaire qui scandalise la France » titrait notre confrère « Le Figaro » à propos de ce directeur d’école primaire qui, ayant avoué des agressions sexuelles sur neuf de ses élèves, a été mis en examen pour « viols par personne ayant autorité sur mineurs de moins de 15 ans, agressions sexuelles aggravées ». Il est incarcéré à la prison de Varces, près de Grenoble. A Saint-Clair de-la-Tour, aux Avenières mais aussi à Villefontaine (où cet enseignant fut également en poste dans deux autres groupes scolaires, ceux du Buisson rond et du Ruisseau) l’on redoute que l’enquête, qui se poursuit, ne révèle d’autres  crimes de cet instituteur qui, en 2008, fut condamné par le tribunal de Bourgoin-Jallieu à une peine avec sursis pour « détention d’images pédo pornographiques ».

La député Joelle Huillier (à droite sur notre photo)

Une condamnation qui échappa, semble-t-il, à sa hiérarchie. A l’heure où nous mettons sous presse, neuf plaintes ont été déposées par des parents, seize autres sur le point de l’être. Pour sa part, la commune, ainsi que l’affirme une affiche apposée sur les murs de l’école, s’est constituée partie civile à l’encontre du prévenu mais aussi de l’Education nationale. Par la voix de son avocate Marie Grimaud, l’association « Innocence en danger » annonce avoir fait de même. La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem a fait savoir qu’elle : « Partage l’indignation des familles ». Elle viendra les rencontrer au terme de l’enquête. C’est le message qu’elle avait confié à la députée Joëllle Huillier et que celle-ci a délivré aux parents peu avant la marche blanche organisée samedi dernier en hommage aux jeunes victimes. Derrière Raymond Feyssaguet, maire de Villefontaine, André Colomb-Bouvard, conseiller général, Pierre Fabre, président du syndicat national des écoles, des élus et les parents (dont certains en pleurs) plus d’un millier de personnes sont venus apporter un large soutien aux victimes de ces actes odieux.

Jacques Savoye



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide