Fermer la publicité

Villefontaine a choisi l'électricité

Isère le 30 janvier 2015 - Jacques Savoye - Nord-Isère - article lu 67 fois

Villefontaine a choisi l'électricité
(photo J.B. Bekache - Ville de Villefontaine). - - Villefontaine se met au véhicule électrique

A Villefontaine, où se poursuit la rénovation urbaine du quartier de Saint-Bonnet, la municipalité a choisi d'équiper ses services avec des véhicules électriques.

Elle s’appelle Zoé, arbore le losange d’un célèbre constructeur automobile et le logo de Villefontaine. Signe particulier : son moteur n’utilise ni gazole ni essence. Elle est, on l’aura compris, l’un des véhicules à traction électrique récemment acquis par  Villefontaine. La plus importante commune de l’ex-ville nouvelle a choisi d’équiper ses services municipaux de véhicules utilisant l’énergie électrique plutôt que des carburants fossiles. « Nous devons aider à la fabrication de ce type de véhicules dont l’usage, particulièrement économique, participe à la réduction du taux de CO2 » explique le maire Raymond Feyssaguet. C’est en 2010 que Villefontaine faisait l’acquisition de son premier véhicule électrique, destiné au Service des sports. Récemment, deux Zoé et deux Kangoo, acquis auprès du concessionnaire Renault présent  sur la commune, sont venus s’ajouter au parc. A ce jour, les services municipaux villards possèdent 6 véhicules utilitaires mus par l’électricité ainsi que 2 bicyclettes également dotées d’un moteur électrique. « Des investissements qui sont amenés à être poursuivis en fonction des besoins » précise le maire, pas fâché que la commune qu’il administre montre l’exemple en matière de développement durable. Une politique qui est aussi suivie dans le programme de rénovation urbaine dont l’impressionnant chantier se dresse à proximité du cinéma Fellini, au quartier Saint-Bonnet. C’est également la norme BBQ qui est de mise pour les 128 logements de la résidence étudiante qui sort de terre non loin de l’Hôtel de ville. Cette résidence, pilotée par le bailleur social Semcoda, devrait être mise en service dès la prochaine rentrée scolaire alors que sera entreprise, toujours sous le vocable du développement durable, la construction d’une nouvelle Maison de quartier aux Fougères. Enfin, mais ce n’est plus un scoop, c’est au début de l’été que sera posée la première pierre du Village de marques, le coup d’envoi d’un chantier débouchant sur près de 700 emplois étant programmé à l’automne. Ce chantier devrait durer 18 mois.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide