Fermer la publicité

Vieux-Lyon : un demi-siècle de sauvegarde

Rhône le 24 mai 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 686 fois

Vieux-Lyon : un demi-siècle de sauvegarde
(© A.S.)

« Au-delà du quartier historique, le Vieux Lyon est un quartier vivant, urbain, humain, ce n’est pas un quartier musée, isolé et hors du temps mais bel et bien un endroit où l’on vit », souligne Jean-Dominique Durand, nouvel adjoint au maire de Lyon, chargé du patrimoine.


Depuis le classement, il est bien évident que le paysage du Vieux Lyon s'est transformé et les trois quartiers, Saint-Paul, Saint-Jean et Saint-Georges ont vécu une profonde restauration qui a permis d’en faire un morceau de ville où il fait bon vivre et qui, chaque année, attire des centaines de milliers de touristes.
Les petits commerces de proximité et les échoppes d'artisans ont laissé place aux restaurants et autres boutiques ciblant les touristes, mais cet ensemble n’en reste pas moins un quartier exemplaire en matière de sauvegarde du patrimoine, même si l’équilibre entre habitants et touristes demeure précaire.

Une animation spécifique pour le 8 décembre

Pour célébrer dignement un demi-siècle de sauvegarde, la Ville a demandé à l’association Renaissance du Vieux Lyon (RVL), qui joua dans les années 1960 un rôle déterminant dans le classement, comme 35 ans plus tard dans l’inscription du site au Patrimoine mondial de l’Unesco, d’orchestrer les festivités, et ce en constante relation avec les nombreux partenaires : Drac, des Musées Gadagne, MJC du Vieux Lyon, université Lumière Lyon 2, Département… sans oublier le tissu associatif des trois quartiers.
La soirée de lancement s’est déroulée il y a quelques jours avec une fête publique place Saint-Jean, une exposition dédiée et la diffusion d’un film intitulé Renaissance. Pour sa cinquantième année de classement, le Vieux-Lyon, via l’association Renaissance du Vieux Lyon et sa présidente Véronique Nether, a concocté un programme de réjouissances dont le point d’orgue sera la rencontre nommée « Vivre en secteur sauvegardé et vivre le secteur sauvegardé », le 17 octobre prochain.  
Cette rencontre a notamment pour ambition d’analyser à quelles conditions, dans les décennies à venir, il sera possible de faire que le Vieux-Lyon demeure un patrimoine vivant adapté aux nouveaux modes de vie. Le 18 juin, marquera le jour de l’inauguration de l’exposition « d’images » sur les grilles du palais de justice. Au rang des grands rendez-vous, le 8 décembre mettra aussi en lumière cet anniversaire, avec une animation spécifique en cours d’élaboration.

C. B-A


Vieux-Lyon doubles vues

Les éditions LivresEMCC publient un livre de photographies intitulé Vieux-Lyon Doubles vues qui présente deux regards croisés, celui d’un photographe lyonnais, Yves Neyrolles, et celui d’un photographe américain, Kyles R. Brooks. « La démarche repose sur la publication d’un livre accessible à tous, sans problème de langues, en sollicitant deux photographes que tout oppose, explique Véronique Nether, président de Renaissance du Vieux-Lyon, l’un lyonnais, Yves Neyrolles, ancien président de RVL, habitant le Vieux-Lyon depuis des décennies, qui propose un regard plutôt porté sur les habitants, l’autre new-yorkais, photographe et architecte, qui, de par sa formation, porte plutôt son objectif sur le bâti. Deux approches donc, celles de la pierre et des hommes ». Editions LivresEMCC, tél. 04 78 29 76 22.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide