Fermer la publicité

Vienne : l'accessibilité en marche

Isère le 03 juillet 2015 - Grégory Zerbone - Collectivités locales - article lu 39 fois

Vienne : l'accessibilité en marche
Grégory Zerbone - l'espace PMR peut désormais accueillir 23 personnes en fauteuils, contre une dizaine lors des années précédentes.

Jeudi 2 juillet, la Ville de Vienne inaugurait des aménagements d'accessibilité destinés aux personnes à mobilité réduite. Trois bâtiments municipaux mis en lumière  : le Théâtre antique, le gymnase Georges-Brun et l'hôtel de ville.

Le maire Thierry Kovacs était présent au Théâtre antique afin d'expliquer que l'espace PMR (personnes à mobilité réduite) y a été agrandi. Il compte désormais 47 m2, soit plus du double qu'auparavant. « L'objectif était de renforcer la capacité d'accueil de cette plate-forme et de permettre aux PMR de ne plus être séparés de leurs accompagnateurs », a indiqué le maire. L'accès à l'esplanade a également été simplifié par le biais d'une rampe de 28 m permettant de la rejoindre depuis les deux entrées du théâtre. Ce projet a coûté 18 000 €, dont 15 000 € financés par ViennAgglo, 1 500 € par GRDF et le reste de l'opération par la Ville.

Autre exemple : le gymnase Georges-Brun, jusque-là difficile d'accès. Paradoxal pour un équipement censé développer le handisport. A noter qu'il abrite aussi la maison des syndicats. Les travaux ont ici consisté à installer deux plates-formes pouvant accueillir des fauteuils roulants permettant un accès facilité aux différents niveaux. La ville a déboursé 47 592 € pour ce projet, réalisé en deux mois.

Dernier exemple : l'hôtel de ville où Thierry Kovacs et Saadia Lemaissi, conseillère municipale déléguée au handicap et à l'insertion, en ont profité pour inaugurer l'ascenseur. De quoi accéder au salon des mariages, à l'ancienne salle du conseil municipal ainsi qu'aux bureaux des conseillers du second étage. Un ascenseur qui a coûté 170 300 € et sur lequel le conseil départemental a contribué à hauteur de 21 000 €,15 % de la somme initiale.

Au total, 246 000 € ont été nécessaires pour aménager ces infrastructures. Thierry Kovacs terminait ce tour d'horizon par l'annonce de la prochaine étape : la construction d'un ascenseur à l'école Pierre et Marie-Curie pour un coût de 172 800 €. Il reste encore 105 bâtiments municipaux à équiper.

Grégory Zerbone

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide