Fermer la publicité

ViennAgglo/Région de Condrieu : où en est la fusion ?

Isère le 18 mai 2017 - Xavier ALIX - Isère rhodanienne

ViennAgglo/Région de Condrieu : où en est la fusion ?
Le siège de cette nouvelle intercommunalité sera celui actuel de ViennAgglo

La machine administrative est en marche. L'enjeu est de déterminer les compétences et statuts avant l'été de cette nouvelle intercommunalité de 85 000 habitants.

Débattu depuis 2 ans, le mariage entre ViennAgglo et Région de Condrieu aura bien lieu. La fusion devrait être effective au 1er janvier 2018 (lire notre édition du 31 mars dernier). Cela, malgré le souhait d’Ampuis - dont le maire, Gérard Banchet, président de la communauté de communes, juge le rythme précipité - de se donner un an de plus.

Mais 10 communes sur 11 de la Région de Condrieu ayant émis le souhait d’un regroupement rapide, souhait suivi du vote de « réaffirmation » de ViennAgglo, la machine administrative est en marche. « Un bureau intercommunautaire réunissant les 29 communes et celle de Meyssiez qui veut nous rejoindre (elle est membre de Bièvre Isère communauté, Ndlr) a été mis en place, confie T. Kovacs, président de ViennAgglo. Il s’est réuni le 10 mai et le sera à nouveau le 30 mai. Nous aurons ainsi une par mois. L’urgence est de travailler sur les statuts et définir les compétences de cette nouvelle agglomération car elles sont différentes : si nous avons par exemple l’ensemble de la voirie, l’assainissement, le haut débit, ce n’est pas le cas de la Région Condrieu qui a en revanche la jeunesse. »

Quel nom ? Quelle (s) implantations physique (s) ?

Statuts et compétences seront définis d’ici l’été avec, dans le foulée, des délibérations dans chaque conseil. Après quoi, « cet automne », les deux préfectures du Rhône et de l’Isère pourront prendre l’arrêté préfectoral de création. En parallèle, des bureaux restreints ont lieu pour régler des éléments plus factuels et les élus de chaque rive viendront à la rencontre des personnels des deux intercommunalités (au total, 368 employés dont 320 de ViennAgglo). Question plus politique que technique à régler : quel nom pour cette nouvelle agglomération de 85 000 habitants ? Autre préoccupation : si le siège sera bien celui actuel de ViennAgglo, la rive droite conservera-t-elle une implantation physique secondaire ?

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide