Fermer la publicité

ViennAgglo : un budget à nuancer

Isère le 30 juin 2015 - Thomas Eydoux - Isère rhodanienne - article lu 24 fois

Sur le total de l'année 2014, ViennAgglo a réalisé environ 14,7 M€ d'investissement tous budgets confondus. Cela assure un niveau suffisant d'autofinancement des investissements prévus au budget 2015. Pas si brillant estime l'opposition.

Sur le papier, les mesures prises par l’agglomération sont effectives. « Ils prennent les bonnes mesures, commente le maire, sans étiquette politique, de Chasse-sur-Rhône Claude Bosio, ils s’en sortent sans recourir massivement à l’emprunt. » En effet, 5 M€ d’emprunts ont été globalement réalisés en 2014, sur les 12 M€ initialement prévus.

Malgré la baisse des subventions de la part de l’Etat, ViennAgglo continue de maintenir un niveau de financement correct : « c’est la rigueur qui va nous permettre de revenir à l’équilibre, tout en compensant les baisses de donations de l’Etat. De la rigueur avant tout », conclut C. Bosio. Le résultat global de la communauté de communes s’élève à plus de 5,4 M€. Ce montant se décompose en une somme du résultat propre de 2014, plus les résultats des années antérieures reportés sur 2014.

Un déficit parmi les cinq budgets

Sur les cinq budgets répartis (transports, immobilier d’entreprises, zones économiques, assainissement en affermage et en régie), un seul est passé en négatif cette année. Ce sont les zones économiques qui viennent ternir le résultat. Effectivement, un déficit de plus de 258 000 € a été constaté au terme de cette année. ViennAgglo justifie cette perte d’argent par la « non concrétisation de la vente d’un terrain sur la zone de Montplaisir (aux alentours de Pont-Evêque, Ndlr). » Pour pallier le problème, une partie du budget principal sera reversée à la catégorie « zones économiques » d’après la communauté d'agglomération du Pays viennois.

Pour  ce qui concerne les investissements effectués en 2014, c’est dans la voirie communautaire que ViennAgglo a mis le plus d’argent. A l’inverse, c’est la maintenance du patrimoine et du matériel d’administration qui a reçu la plus petite somme, avec un peu plus de 200 000 €.


L’état de la dette de l’agglomération se porte relativement bien. La dette du budget principal, s’élève à 28 M€. Avec un taux d’intérêt de 2,81 %, il faudra à ViennAgglo 7 ans et 6 mois pour rembourser totalement les banques. Une durée raisonnable quand on sait que l’échéance maximale est de 12-15 ans pour les collectivités locales.

Thomas Eydoux

 

« Ils n’ont pas le sens des priorités »

ViennAgglo ne compte pas que des amis. En effet, tous les bords politiques ne sont pas d’accord avec la direction prise par la communauté d'agglomération. « Tout cela ne correspond pas aux volontés des concitoyens, réagit Norman Méchin du FN à Vienne avant de poursuivre, ils ne font pas de politique de proximité. » Questionné sur le montant des investissements, ce dernier répond simplement et calmement : « ils n’ont pas le sens des priorités. » L’élu frontiste avouant par ailleurs que les prévisions et le compte administratifs coïncident bien. Quant à lui, le conseiller communautaire Christophe Bouvier du Parti Socialiste fustige l’attitude du président de ViennAgglo et maire de la ville Thierry Kovacs. « Il porte les deux casquettes, dit-il sèchement, c’est normal que tout ce qu’il propose passe. »

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide