Fermer la publicité

ViennAgglo et ErDF : l'énergie en mix

Isère le 05 décembre 2015 - Sevim SONMEZ - Isère rhodanienne - article lu 247 fois

ViennAgglo et ErDF : l'énergie en mix
Sévim Sonmez - Véronique Pinet et Olivier Bresson de GrDF, Thierry Kovacs et Isidore Polo de ViennAgglo et

ViennAgglo et ErdF ont signé un partenariat autour du développement des énergies renouvelables avec les nouveaux usages du gaz naturel. Il s'agit notamment de l'utilisation du bio méthane dans le domaine de la mobilité.

De l’aveu même du président de ViennAgglo, la date  du 30 novembre a été spécialement choisie pour la signature de la convention de partenariat avec GrDF. Le lancement de la Cop21 correspond ainsi avec le début de la réflexion collective entamée par GrDF et ViennAgglo autour des problématiques liées à la transition énergétique. GrDF apportera un soutien financier, son expertise et mettra à disposition un conseiller « énergétique ».

« La transition énergétique est au cœur des débat de la Cop21 et notre axe stratégique est de faire du gaz une énergie d’avenir. Nous pensons que le mix énergétique de demain se travaille au niveau des collectivités », indique Olivier Bresson, directeur régional d’ErDF. La loi de transition énergétique prévoit que les énergies de demain soient composées à 10 % de biogaz, d’ici 2030. C’est pourquoi, le pays dispose de 18 000 km de canalisations pour transporter le gaz injecté par 14 installations de biogaz, énergie renouvelable par excellence. Cette convention formalise le travail qui sera engagé sur trois leviers : l’efficacité énergétique afin de trouver des solutions visant à diminuer la consommation ; le développement du renouvelable notamment le biogaz grâce à un gisement important de bio méthane existant. Par ailleurs, une production locale favoriserait l’économie circulaire et générerait des emplois. Le dernier levier étant la lutte contre la précarité énergétique en aidant les clients en difficulté à mieux et à moins consommer.

Cette convention a été signée dans le cadre de la démarche Tepos engagée par Viennagglo avec pour objectif de diminuer la consommation énergétique des bâtiments ainsi que la production des gaz à effet de serre. Elle a installé sur son territoire 1 000 m2 de panneaux photovoltaïques et prévoit d’atteindre 40 000 m2 à l’horizon 2020. En parallèle, elle mène une réflexion sur deux autres projets : la production d’électricité grâce à des turbines placées dans la Gère ; et de biogaz avec les eaux usées de la centrale d’épuration de Reventin-Vaugris. Par ailleurs, la mise en circulation en 2017 de bus au bio gaz est également à l’étude.

Le bio méthane permettrait d’assurer une mobilité décarbonnée, une solution très pertinente dans le domaine du transport de marchandises lorsque l’on sait que le transport génère 40 % des gaz à effet de serre.     
 

S.So.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide