Fermer la publicité

Vie associative : les travaux reprennent à Saint-Etienne

Loire le 30 avril 2015 - Mathieu Ozanam - Collectivités locales - article lu 361 fois

Vie associative : les travaux reprennent à Saint-Etienne
Mathieu Ozanam - Gaël Perdriau : « On est toujours plus intelligent à plusieurs »

Le conseil consultatif de la vie associative, créé en 2010, a été à nouveau réuni par la municipalité après plusieurs mois d'inactivité. En projet : une Biennale et un gala des associations.

Après une première réunion en novembre, le conseil consultatif de la vie associative (CCVA) avait été plongé dans le sommeil. En cause : la démission de l’ancienne adjointe à la vie associative Francette Moreau, « pour problème de santé », comme l’a indiqué le maire Gaël Perdriau aux représentants de la quinzaine d’associations qui participent au CCVA. Fabienne Perrin a pris sa suite avec une nomination effective au 1er février, mais… les élections départementales sont arrivées et les élus municipaux ont observé une période de réserve électorale, certains d’entre eux (dont Fabienne Perrin) étant candidats. C’est donc entouré de ses adjointes Fabienne Perrin, chargée de la vie associative ; Siham Labiche, aux centres sociaux ; Brigitte Masson, aux sports ; et de son  conseiller municipal délégué aux relations avec le monde associatif, Jacques Phrommala, que le maire est venu relancer les travaux du CCVA.

Une Biennale en 2016

Institué en 2010 par l’équipe municipale précédente, le conseil consultatif de la vie associative est « une instance de réflexion, de conseil, de veille, de proposition ». Une façon de prendre le pouls et l’avis du monde associatif. La Ville consacre elle-même chaque année 14 M€ de son budget pour soutenir 900 associations. Soit directement par l’octroi de subventions, soit en mettant à disposition des locaux ou encore en prêtant du matériel ou en facilitant leur communication. « Nous souhaitons promouvoir l’engagement des personnes dans les associations », a insisté Gaël Perdriau qui a annoncé la création d’une Biennale de la vie associative dont un gala du bénévolat marquera tout à la fois l’acmé et la conclusion. La manifestation devrait se tenir en septembre 2016. Un groupe de travail doit en déterminer les axes et les intervenants. Cette Biennale se substituera aux Rencontres associatives d’automne et au Printemps des associations. « Nous avons voulu un lieu pour montrer la diversité et la qualité des associations, explique Fabienne Perrin. Et faire quelque chose de médiatiquement porteur. »
Les relations entre la Ville et les associations seront abordées dans un autre groupe de travail qui doit en particulier s’atteler à rénover la charte de la vie associative « qui a un peu vieilli ». Enfin un troisième groupe planchera sur un portail du monde associatif qui offre une meilleure visibilité que le site de la Ville aujourd’hui. L’annuaire géolocalisé des associations aidées par la municipalité devrait ainsi notamment profiter d’une meilleure mise en valeur.
Les représentants des associations qui se sont exprimés ont suggéré qu’un autre événement plus léger s’insère entre la tenue de deux Biennales. Un autre suggère que le conseil travaille à la définition de critères d’attribution des subventions, qualifiés d’ « opaques », tout en reconnaissant que le sujet est « extrêmement difficile » et qu’il est « de la responsabilité des élus ». Vaste chantier.

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide