Fermer la publicité

Vicat fait mousser les talents locaux

Isère le 17 février 2017 - Claire THOINET - Nord-Isère

Vicat fait mousser les talents locaux
Claire Thoinet - Deux bières Vicat lancées aux Ursulines

À la brasserie les Ursulines, à Crémieu, les Granulats Vicat ont présenté deux bières, une blonde et l'autre ambrée, provenant d'une orge cultivée sur une parcelle réaménagée de 5 000 m² en Nord-Isère.

La société Granulats Vicat, engagée dans une démarche durable et responsable sur les territoires, a initié, il y a deux ans, un projet de remise en état de terres agricoles situées  à Creys-Mépieu. En partenariat avec la Chambre d’agriculture de l’Isère, la commune de Creys-Mépieu et l’association Nature Nord-Isère Lo Parvi, le projet a permis la culture d’une orge de brasserie cultivée et conduite en agriculture biologique par la coopérative d'utilisation de matériel agricole (Cuma) de la Plaine de Faverges. Les deux bières ont été élaborées avec le concours des acteurs du territoire.

Granulats Vicat, repreneur de l'exploitation de la carrière après des années 1980 où les terres sont rendues dans un médiocre état, associe quatre agriculteurs locaux, appartenant à la Cuma, au projet de revalorisation technique et agronomique. Une période de convalescence précède alors la remise en culture avec l'apport de déchets verts. En 2014, une réflexion sur la remise en état agricole de parcelles sur la plaine de Faverges est née. La société achète des semences d'orge de brasserie exploitée et conduite en agriculture biologique. « Au début, j'ai trouvé l'idée de l'orge de brasserie un peu farfelue », reconnaît Yves françois, l'un des agriculteurs, qui se rallie finalement très vite à l'opération. Un an plus tard, une convention d'engagement volontaire a été signée avec la chambre d'agriculture, la commune et Lo Parvi et la première récolte est réalisée et maltée en Ardèche. La brasserie artisanale de Crémieu, qui fêtera ses 10 ans en 2017, a été sollicitée pour la fabrication.

Le reste de la terre réhabilitée est occupée par un apiculteur et des moutons en éco-pâturage. Depuis 30 ans, la société exploite, en France, une cinquantaine de carrières et plusieurs centres de recyclage et de valorisation. Elle développe, en concertation avec les collectivités locales, associations et partenaires locaux, des projets en lien avec les territoires sur lesquels sont implantés ses sites. En Isère, dans la plaine de Faverges, une coopération originale a permis de restituer des terrains exploités en carrière pour cultiver une orge de brasserie et donner naissance à deux bières artisanales.

La proximité est le fer de lance du projet. À quand une malterie en Nord-Isère ?

Claire Thoinet



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide