Fermer la publicité

Véronique Poirot à la tête des FCE roannaises

Loire le 07 avril 2015 - Aline Vincent - Économie - article lu 924 fois

Véronique Poirot à la tête des FCE roannaises

La dirigeante d'une holding regroupant trois sociétés employant une quarantaine de salariés vient de prendre la présidence de la délégation roannaise des Femmes Chefs d'Entreprises (FCE).

Véronique Poirot intègre les FCE en 2010. Elle vient alors de reprendre une société, s'ajoutant à celle qu'elle a créée 10 ans plus tôt. L'entreprise franchit un cap en changeant de taille, passant à une trentaine de salariés. Bien que déjà expérimentée, la dirigeante s'est trouvée confrontée à une lourde décision.

C'est à cette occasion qu'elle éprouve le besoin de sortir de la solitude du chef d'entreprise, d'échanger avec d'autres et de rompre son isolement. Elle opte alors pour le réseau des Femmes Chefs d'Entreprise, mouvement national et international s'appuyant sur une organisation décentralisée. Pour Véronique Poirot, les mots qui symbolisent l'entrepreneuriat féminin sont « pragmatisme, exercice du pouvoir pour « pouvoir faire » et non le pouvoir pour le pouvoir, la sensibilité humaine ou encore l'écoute avec notamment la prise en compte d'obligations de certains salariés, sans jamais perdre de vue le soucis permanent d'efficacité ». Aujourd'hui, les femmes participent de manière croissance à l'activité économique (environ 25 % en France). « Pourtant elles restent peu représentées dans les organes de décision. La vague de féminisation qui touche à la fois le monde politique et économique doit se concrétiser au sein de nos institutions. Les femmes doivent davantage contribuer à la prise de responsabilités, promouvoir l'entrepreneuriat féminin, renforcer le maillage avec d'autres associations et institutions, et pour cela, davantage se rapprocher de femmes chefs d'entreprises de tous horizons. Nous avons besoin d'une plus grande visibilité et d'en finir avec le complexe qui colle souvent à la peau des femmes dirigeantes. »

Autodidacte, Véronique Poirot a débuté sa carrière comme acheteuse dans l'industrie de 1986 à 1994, avant de glisser vers le commercial jusqu'en 2000. C'est à cette date qu'elle décide de voler de ses propres ailes. Elle reprend alors un département de l'activité exercée précédemment en tant que salariée en créant la société Evo-Lud (distribution nationale en exclusivité des produits de deux marques étrangères de mobilier urbain, sous-couches amortissantes...) qui emploie 6 salariés.

En 2010, elle rachète la société PJA (Pépinières Jardins Aiguilly) spécialisée dans les travaux d'aménagements extérieurs, pépinières... (23 salariés), secteur complémentaire à celui d'Evo-Lud. Elle y ajoute l'entretien d'espaces verts en créant la société JA (Jardins d'Aiguilly) (3 salariés). Enfin, en 2014, elle reprend l'entreprise voisine Cucherat, jouant toujours la carte de la complémentarité avec la vente et l'installation de piscines et aménagements extérieurs. Grâce à de récents investissements, le chiffre d'affaires prévisionnel 2015 est attendu aux environs de 700 000 € (5 salariés). L'ensemble, représentant un chiffre d'affaires de 5 M€, est réuni sur la zone horticole d'Aiguilly à Vougy. L'effectif d'une quarantaine de personnes est majoritairement masculin.

Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide