Fermer la publicité

Véolia Cessieu promet des améliorations concernant les nuisances

Isère le 13 mai 2015 - Arnaud DE JUBECOURT - Nord-Isère - article lu 434 fois

Véolia Cessieu promet des améliorations concernant les nuisances
Veolia - Mise en place du réseau de captage des gaz sur le site de Cessieu

Sous la pression des riverains et des autorités, Veolia promet plusieurs améliorations pour le site de Cessieu. Revue de détail.

Certes s’agissant des nuisances visuelles, il est difficile d’y remédier à court terme ; toutefois l’impact visuel devrait diminuer en 2015 car sur les 4 alvéoles encore ouvertes aujourd’hui, 3 seront refermées d’ici  le mois de juillet (leur couverture par de la terre est déjà en cours) et une seule restera en service. A l’avenir Veolia s'engage à continuer à n’ouvrir qu’une seule alvéole à la fois, ce qui n’était pas le cas jusqu’à cette année (notamment pour des questions techniques et de sécurité, et malgré les dispositions de l'arrêté initial), limitant les nuisances visuelles.

Pour ce qui est des odeurs, (en principe les émanations sont non toxiques) Veolia a depuis cette année missionné un bureau d’étude spécialisé. Un premier diagnostic a mis en évidence que 97% des odeurs proviennent des alvéoles actuellement ouvertes ; la fermeture des alvéoles au fur et à mesure de leur remplissage est donc là encore à même de réduire les odeurs. Cette fermeture est donc mise en œuvre beaucoup plus rapidement qu’avant, au moyen d’ une couche de terre et d’une membrane textile étanche fabriquée par une entreprise locale. Ce principe sera complété par une densification du réseau de récupération de gaz dont la mise en place a commencé et par un colmatage des zones de fuites sur les parties plus anciennes.

Plus polémique, Veolia s’engage aussi à stopper l’arrivée de nouveaux déchets particulièrement fermentescibles et putrescibles provenant notamment du commerce alimentaire : bien qu’autorisés dans l’arrêté (cf article conjoint), ceux-ci seront orientés davantage sur l’incinération que les années précédentes. Philippe Catinot, directeur du site, insiste sur le fait que cette redirection des déchets putrescibles, est un effort de la part de Veolia car il n'est pas toujours justifié économiquement.

Les émanations du bassin de lixiviats (les jus) semblent aujourd’hui maîtrisées ; pour l'équipe Veolia, elles ne devraient plus poser de problèmes comme par le passé. A noter que ce bassin ne soit pas être confondu avec le bassin hydraulique plus à l’ouest, qui n’est pas en contact avec la décharge proprement dite et ne sert qu’en cas de risque d’inondations.

Un comité de riverains (appelé « jury de nez ») est projeté en lien avec les communes alentours pour vérifier que les odeurs sont bien contenues et alerter le cas échéant.

Pour ce qui est du bruit, il reste malheureusement bien présent à certaines phases du chantier et pourront rester une nuisance perenne même si les « bip » sonores des engins en marche arrière ont été atténués.

S’agissant de la provenance et de la qualité des déchets, P Catinot dit n’avoir rien à cacher « j’ai proposé au Maire de Cessieu qu’il fasse venir les policiers municipaux chaque fois qu’il le souhaite, pour contrôler les transports et l’activité à n’importe quel moment ». Un mode de travail plus transparent pour une cohabitation que chacun souhaite la plus harmonieuse possible puisqu’elle devra durer jusqu’en… 2031.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide