Fermer la publicité

Vaugneray : les reliques de saint Jean-Paul II vénérées au collège Saint-Sébastien

Rhône le 23 octobre 2014 - La Rédaction - Vallons du Lyonnais - article lu 684 fois

Vaugneray : les reliques de saint Jean-Paul II vénérées au collège Saint-Sébastien
(D.R.)

Chaleureuse, avec son mobilier de bois clair, la chapelle possédait déjà une relique offerte par le cardinal Barbarin qui l’avait inaugurée le 19  juin dernier.

La venue à Lyon d’un reliquaire conservant une mèche de cheveu et un morceau de la soutane tâchée de sang lors de l’attentat dont le pape avait été victime le 13 mai 1981, sur la place Saint-Pierre à Rome, était l’occasion d’organiser dans cette chapelle, la première du diocèse à porter le nom de Jean-Paul II,  une journée de vénération. Laurent Nicolas, directeur du collège, avait tout de suite souscrit à cette initiative, accueillir le reliquaire mis à la disposition de l’aumônier régional militaire de Lyon par l’aumônerie de la Garde Républicaine de Paris.  
De même qu’on est attaché à un objet ayant appartenu à un proche disparu, on aime, à travers les reliques d’un saint, s’approcher de lui. Bien plus, précisait Christophe Bail, aumônier militaire, « en nous approchant de ce reliquaire, on va à la rencontre de Jean-Paul qui est présent et ne demande qu’à nous écouter pour intercéder pour nous auprès du Seigneur ».
Introduisant ainsi la soirée d’adoration, Christophe Bail expliquait que ce reliquaire avait été accueilli pendant deux jours, les 4 et 5 octobre dans la paroisse de Gerland où il est lui-même diacre permanent auprès du père Matthieu Thouvenot, bien connu à Vaugneray où il a été vicaire. Quelque 800 à 1 000 personnes ont pu se recueillir à Lyon devant ces reliques alors que cette date était un anniversaire : celui de la visite du pape Jean-Paul II à Lyon, du 4 au 6 octobre 1986 !
A Vaugneray, pendant toute la journée, collégiens et paroissiens ont circulé, s’arrêtant pour quelques instants ou plusieurs heures. « Ah bon, on avait tiré sur le Pape ? », s’étonnait un jeune découvrant les reliques. En soirée, une soixantaine de personnes ont vécu une veillée de prière bien organisée et animée par Olivier au violon et Clément à l’orgue, avec un temps d’adoration autour du curé de la paroisse Saint-Alexandre, le père Norbert  Otéro.
Au collège, le directeur tout comme les membres de l’équipe pastorale se réjouissaient de voir ainsi vivre et s’ouvrir ce beau lieu portant en son cœur comme source de grâces l’Eucharistie au sein de l’établissement scolaire.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide