Fermer la publicité

Unilin recrute une seconde équipe dans le Forez

Loire le 30 juillet 2015 - Denis Meynard - Industrie - article lu 640 fois

Unilin recrute une seconde équipe dans le Forez
©Denis Meynard - L'usine de la Zac des Plaines est une des deux exploitées par Unilin en France, après la fermeture, en 2014, de celle de

Le groupe belge installé à cheval sur Bonson et Sury-le-Comtal va former une dizaine de personnes qui sera opérationnelle début 2016.

L’établissement forézien d’Unilin Insulation veut faire travailler en 2x8 son personnel de production, à compter de début 2016. « On recrute actuellement une dizaine de personnes qu’on formera en interne de septembre à décembre », explique Daniel Lanois, le directeur du site, indiquant que cela représente un investissement de près de 10 000 €. L’effectif atteindra alors 33 à 34 salariés pour la société qui prévoit de porter cette année sa production à 2,2 millions de mètres carrés de plaques isolantes en polyuréthane, contre 1,8 million en 2014. Le chiffre d’affaires devrait quant à lui passer de 18 M€ l’an dernier, à 23 M€ en 2015. L’année prochaine, avec la mise en route de la deuxième équipe, les prévisions grimpent à 40 M€ et, pour la première fois, l’exercice devrait être équilibré.

La demande de ce type de matériaux est en progression du fait des contraintes imposées par la réglementation thermique. Daniel Lanois indique faire des tests sur des épaisseurs de plaque de 140 et 160 mm, alors que jusqu’à présent l’unité ligérienne s’arrêtait à 120 mm. Sa production, qui est commercialisée sur la partie de l’Hexagone située au sud de Paris, pourrait à terme être aussi vendue dans le nord de l’Italie.

Le leader européen de l’isolant de toiture, qui a déjà investi 26 M€ à Bonson, prévoit d’y consacrer une dizaine de millions supplémentaires à l’horizon 2018-2019. Il s’agira alors de faire l’acquisition de 4 ha supplémentaires pour construire un bâtiment de 12 000 m2, s’ajoutant à l’actuel qui a une superficie de 22 500 m2. Cette extension permettra notamment d’installer des équipements (notamment de sciage et de fraisage) venant renforcer la ligne de production. La rapidité de la mise en place de cette configuration, avec une troisième équipe, soit environ 45 salariés et un chiffre d’affaires de près de 70 M€, dépendra de la vitesse à laquelle augmentera la demande. Cette dernière est actuellement en croissance régulière, après un démarrage plus lent que prévu. Parmi les autres motifs de satisfaction de Denis Lanois figurent l’amélioration des relations avec les riverains sur la question environnementale et la réalisation de la déviation de Bonson, qui doit être effective d’ici la fin de l’année.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide