Fermer la publicité

Unieux - Un nouveau bâtiment périscolaire au bourg

Loire le 13 mars 2014 - La Rédaction - Agglomération stéphanoise - article lu 732 fois

L'école du bourg d'Unieux reçoit les élèves unieutaires et, conformément à la carte scolaire, ceux de la commune de Caloire.

25 enfants de Caloire sur un total de 70 fréquentent le périscolaire et la cantine. Jusqu'à présent, l'accueil du restaurant scolaire et les activités périscolaires se font dans l'ancienne école du bourg, un bâtiment d'une centaine d'années, mal isolé et énergivore. Outre une dépense importante de l'ordre de 20 000 € par an pour une utilisation intermittente, cette installation se révèle, par période de grand froid, inopérante. C'est ainsi qu'en janvier et février 2012, l'accueil des enfants avait été interrompu car la température ne dépassait pas 13 °C.
C'est dans ce contexte que les représentants des deux communes ont souhaité mettre à la disposition des enfants de nouveaux locaux. Le projet a été confié à Jean-Jacques Peyre, architecte, et Max Jourget, directeur des services techniques de la Ville. « Il s'inscrit dans le cadre du Plan Climat énergie territorial de Saint-Etienne-Métropole et devra répondre à plusieurs objectifs de développement durable, notamment la maîtrise des consommations d'énergie dans les bâtiments communaux, et l'énergie grise dans la construction des bâtiments afin de réduire leur empreinte carbone », précise Fabrice Mialon, adjoint aux affaires scolaires (voir encadré).
Le projet, présenté et discuté avec les élus, les personnels et les parents a reçu, après concertation, leur aval avant la mise en oeuvre.
Le bâtiment a été construit à côté de l'école maternelle ce qui permettra de mutualiser la cour de récréation et le coût des aménagements extérieurs. D'une surface de 200 m2, il offre une salle de restauration de 87 m2, divisée en îlots séparés par des claustras pour groupe de 12 enfants, une salle d'activités de 64 m2, un office de préparation et des sanitaires PMR.
Le coût total de la structure est de 570 000 €. « Outre la priorité de développement durable, précise Fabrice Mialon, l'investissement devait être compatible avec les finances de la commune, et à l'engagement pris par le maire d'une réduction de l'endettement d'Unieux. » Cela a été possible grâce à la participation volontaire de Caloire à hauteur de 50 % et à de nombreuses subventions dont les plus importantes sont celles de Sem (135 000 €), celles de la Région Rhône-Alpes (120 000 €), du conseil général (63 000 €).


Une démarche développement durable.

Le bâtiment sera construit selon un niveau énergétique plus performant que la réglementation thermique RT 2012 à savoir Effinergie+ avec une consommation d’énergie n’excédant pas 50 kWh/m²/an. Il produira plus d'énergie qu’il n'en consomme grâce aux panneaux photo-voltaïques pris en charge par le Siel (Syndicat intercommunal des énergies de la Loire).
Pour cette construction, l'architecte a privilégié le bois, les tuiles de Sainte-Foy, la ouate de cellulose. Seul matériau de construction biodégradable et renouvelable, le bois sera utilisé pour l’élévation de l'ossature en bois, ainsi que pour le bardage bois. Les tuiles en terre cuite de Sainte-Foy (et le savoir-faire d’une identité régionale) seront utilisées pour la couverture de ce bâtiment. Composées principalement d’argile, produit 100 % naturel, les tuiles restent aujourd’hui encore la solution la plus écologique pour une couverture en tuiles.
Le système d’isolation retenu est la ouate de cellulose insufflée. Fabriquée à partir de journaux recyclés, le papier étant moulu, puis désancré et mélangé à des sels de bore afin de rendre la cellulose ignifuge et résistante aux insectes et aux moisissures,  la ouate constitue un très bon isolant  thermique et acoustique.
Les peintures des  locaux du bâtiment ne contiendront aucun COV (composés organiques volatiles qui favorisent la pollution).



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide