Fermer la publicité

Peufdaddy : une station connectée pour mesurer l'enneigement

Isère le 07 mai 2016 - Laurent Marchandiau - Services

Peufdaddy : une station connectée pour mesurer l'enneigement
DR - Le capteur permet, en temps réel, de mesurer et de transmettre les données d'enneigement.

Fini les données météorologiques pas toujours très fiables, notamment au niveau de la mesure de l'enneigement. Une start-up grenobloise vient de mettre au point une station météo connectée, autonome et de petite taille pouvant mesurer avec précision la hauteur de neige. Entretien avec Jérôme Folliet, le président et co-fondateur de Peufdaddy.

Comment vous est venue l’idée de créer un capteur connecté permettant d’évaluer automatiquement le niveau d’enneigement en temps réel ?​

Tout est parti d’un projet réalisé lors du start-up week-end 2014 à Grenoble. À l’origine, nous étions cinq amis (quatre aujourd’hui), tous passionnés de ski. Nous voulions élaborer une application permettant de mesurer 24 h/24 et 7 j/7 la hauteur de neige dans les stations. Les données étaient ensuite transmises sur nos serveurs tandis que l’application baptisée « Peufdaddy » agissait comme un réveil matin d’un nouveau genre, informant le skieur des chutes et de l’état de la neige dans sa station préférée. Or il nous est rapidement apparu que les données météorologiques liées à l’enneigement sont rares et peu fiables. Les seules informations disponibles sont la propriété de Météo France et s’avèrent payantes.

Notre projet initial a donc glissé naturellement du software vers le hardware avec la création d’une station météo autonome permettant de mesurer le niveau d’enneigement dans les stations et sites isolés, capables de les transmettre ensuite directement sur nos serveurs, le tout en temps réel. Nous sommes à une époque où les composants électroniques restent relativement accessibles aux particuliers et nous avions les compétences nécessaires pour élaborer ce produit. Notre start-up venait de naître à Grenoble en août 2015 avec un investissement total de 2 000 € !

En quoi consiste votre innovation ?

Notre produit consiste en un capteur disposé en haut d’une perche de 3,5 m/4 m bombardant le sol d’ultrason permettant de connaître avec précision la hauteur de neige qui est tombée. Celui-ci est connecté à une partie électronique couplée avec un logiciel, le tout inséré dans un boîtier et alimenté par une pile de type D offrant une autonomie estimée à 900 jours.

Les données recueillies sont transmises par le biais du réseau Sigfox à nos serveurs en temps réel. À la base, nous avons élaboré ce produit en nous inspirant de la station automatique Nivôse de Météo France, une balise mesurant l’enneigement en direct des stations. Ces balises datent des années 80, sont lourdes, encombrantes, gourmandes en énergie (avec une batterie imposante), transmettent les données par satellite et nécessitent une embase en béton. Notre solution est beaucoup plus petite et moins onéreuse. Il suffit de percer un point d’ancrage pour disposer la perche et ça marche !

Quel est votre business modèle ?

Nous avons conçu rapidement un prototype tout en nous rapprochant de Météo France. Au départ, nous avons expérimenté, de manière payante, notre solution auprès du Col de Porte avec Météo France, à la station de Chamrousse et pour le laboratoire de glaciologie de Grenoble. Sur cette base, nous avons commencé à démarcher les stations de ski principalement situées dans les Alpes sur lesquelles nous avons déployé une douzaine de nos capteurs d’une première pré-série de 20 produits.

À ce jour, cinq stations sont partenaires ainsi qu’un industriel, EDF qui souhaite avoir les données d’enneigement afin d’optimiser sa production d’énergie hydroélectrique. Une station dans les Pyrénées s’est également montrée intéressée afin de voir la hauteur de neige sur des zones avalancheuses difficiles d’accès. Notre business modèle s’articule autour de deux axes : le premier dans la vente de notre système et de ses services annexes (maintenance et coût d’utilisation annuel), le deuxième en commercialisant les données météo recueillies afin d’obtenir de la récurrence par rapport à la saison hivernale.

Propos recueillis par Laurent Marchandiau

Des perspectives encourageantes

L’application « Peufdaddy » va être relancée avec une sortie prévue sur Android et iOS d’ici l’hiver prochain. Pour son premier exercice, la start-up mise sur un chiffre d’affaires de 200 000 € et compte rejoindre l’incubateur de STMicroelectronics en cours de création sur la Presqu'Île Scientifique de Grenoble.

L.M.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide