Fermer la publicité

Saint-Etienne : une nouvelle vie pour le bâtiment Wogenscky

Loire le 27 octobre 2015 - Emilie Massard - Société - article lu 441 fois

Saint-Etienne : une nouvelle vie pour le bâtiment Wogenscky
Georges Rivoire - Le bâtiment réhabilité a été inauguré le 22 octobre en présence de Thierry Braillard

Signé dans les années 1960 par l'architecte André Wogenscky, le foyer de jeunes travailleurs Clairvivre du Crêt de Roc vit une deuxième jeunesse avec sa réhabilitation, et accueille désormais également un centre international de séjour.

Construit dans les années 1960 dans le quartier du Crêt de Roc à Saint-Etienne, le foyer de jeunes travailleurs Clairvivre était devenu obsolète et inadapté à ses fonctions. C’est pourquoi Cité Nouvelle, membre d’Entreprises-Habitat Action Logement, propriétaire de ces locaux, a entreprise une réhabilitation complète de l’immeuble, qui a été initiée en 2012. Soutenu par l’Etat dans le cadre de l’Anru, le projet, dont la maîtrise d’œuvre a été confiée aux architectes Paul Cassar et Johann Maurin, a été pensé pour respecter le projet de Wogenscky tout en modernisant le bâtiment. Le nouveau visage du bâtiment a été dévoilé le jeudi 22 octobre dernier à l’occasion de son inauguration, en présence notamment du secrétaire d’Etat aux Sports, Thierry Braillard.

En collaboration avec les designers Pascaline et Patrick de Glo de Besses, Fabrice Gilibaro, Julien de Sousa et la Cité du Design, une démarche participative a été mise en place avec les jeunes, pour effectuer un travail sur les couleurs, marque de fabrique de Wogenscky, pour permettre au bâtiment de retrouver en partie son identité d’origine et de s’inscrire dans le patrimoine design qui caractérise la Ville de Saint-Etienne. Tout en conservant les volumes existants, les architectes en charge du projet, en collaboration avec la Drac et l’architecte des Bâtiments de France, ont également pu préserver et mettre en valeur les matériaux d’origine pour restituer l’aspect initial de la construction : façades béton, menuiseries bois, garde-corps métalliques vitrés, etc.

Désormais le bâtiment offre des conditions de vie améliorées aux résidants du foyer de jeunes travailleurs Clairvivre. Le projet associatif d’Habitat Jeunes Clairvivre a pour objectif d’offrir aux jeunes de 16 à 30 ans en mobilité (géographique, professionnelle, formative ou sociale) un hébergement transitoire et de favoriser leur parcours vers l’autonomie. Le foyer du Crêt de Roc propose 144 places réparties dans 89 logements de différentes typologies (de 10 à 23 m²), un logement de fonction, des espaces collectifs et des bureaux. Et à l’occasion de sa réhabilitation, le bâtiment accueille également une nouvelle structure avec le Centre International de Séjour qui a ouvert ses portes en septembre. Cette « auberge de jeunesse » est destinée à recevoir un tourisme social, urbain et culturel de particuliers, professionnels en mobilité, groupes scolaires, sportifs, associatifs, etc. Le CIS propose 120 lits répartis en 40 chambres de 1 à 4 lits.

Emilie Massard

Georges Rivoire - Gilles Artigues, Thierry Braillard, régis Juanico au second plan, Georges Ziegler et Jean-Louis Gagnaire
  • Georges Rivoire - Gilles Artigues, Thierry Braillard, régis Juanico au second plan, Georges Ziegler et Jean-Louis Gagnaire
  • Georges Rivoire - Les officiels accueillis par la directrice Christiane Farigoule
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Des menus préparés sur place
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Thierry Braillard
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide