Fermer la publicité

Une nouvelle sanction disciplinaire suspendue par le TA

Loire le 07 janvier 2015 - Denis MEYNARD - Société - article lu 32 fois

Après David Camus et Sophie Platret, le directeur général licencié de l'Opéra Théâtre, Vincent Bergeot, va saisir le juge des référés.

Le juge des référés du Tribunal administratif de Lyon a ordonné la réintégration de la directrice de production l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne, licenciée fin novembre. Dans son jugement rendu le 6 janvier, le juge des référés suspend l’exécution du licenciement pour faute prononcé contre Sophie Platret jusqu’à ce qu’il soit statué, au fond, sur le recours en annulation de cette décision. Il souligne l’existence d’un doute sérieux sur la légalité de la sanction infligée à cette mère de deux jeunes enfants, qui se retrouve en difficultés pour faire face à ses charges familiales.
Le tribunal enjoint le maire, Gaël Perdriau, de réintégrer la directrice de production de l’institution culturelle stéphanoise « dans un délai de 15 jours à compter de la notification de l’ordonnance ». Pour la municipalité, ce licenciement résulte de « graves manquements dans la gestion artistique et un mode de management inadapté, voire dans certains cas inacceptable ».
Cette suspension de sanction intervient après celle prononcée par le TA le 18 décembre, au bénéfice du secrétaire général de l’institution culturelle stéphanoise, David Camus, qui doit lui-aussi être réintégré dans ses fonctions. On apprend par ailleurs qu’Eric Blanc de la Naulte, l’actuel directeur par intérim de l’Opéra-Théâtre et huit autres candidats ont postulé sur le poste vacant de directeur général.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide