Fermer la publicité

Une enveloppe pour économiser l'énergie

Loire le 04 décembre 2015 - Louis Pralus - Roannais - article lu 110 fois

Une enveloppe pour économiser l'énergie
Louis Pralus - Mme Robin et M. Medjani, soucieux des seniors

Dans le cadre du Programme local de l'habitat Roannais agglomération a voté une aide financière en faveur de la maîtrise des énergies à des copropriétés de Roanne, du Coteau et de Riorges.

Roannais agglomération veut encourager les réalisations de travaux permettant un gain d'au moins 25 % d'économie d'énergie. Pour cela les élus communautaires ont voté une enveloppe de 101 910 €. Les bénéficiaires en sont : la résidence les Alouettes, 7 rue Ayel Salasse au Coteau ; la résidence Les Iris, 306 rue du Château d'eau à Riorges ; la résidence L'Olympia, rue des Ecoliers à Roanne.

Sur les 2 M€ qui pourraient être alloués chaque année par Roannais agglomération : 65 % seront dédiés aux actions sur le parc privé existant (démolition et rénovation énergétique) ; 22 % iront à la rénovation, démolition et création neuve des logements locatifs sociaux du parc public ; 10 % seront dédiés aux actions portant sur l'enjeu du vieillissement, du maintien à domicile et de la création de logements pour personnes âgées. Clotilde Robin, chargée des seniors, a souligné les efforts pour le maintenir à domicile et la nécessité de logements adaptés dans les bourgs. Farid Medjani, adjoint à l'urbanisme, a rappelé que 12 M€ en six ans seront investis dans la rénovation et la construction.

Pour Yves Nicolin, il s'agit par là de résoudre le problème des vacances au centre-ville de Roanne. Il a par ailleurs appeler les maires à se préoccuper dès à présent de cette rénovation et adaptation aux seniors, quitte à démolir s'il le faut dans les villages. Pour lui, il faut que les maires se donnent les moyens de cette transformation. Marie-Hélène Riamon, du groupe d'opposition Osez Roanne, se félicite de cette somme accordée à la rénovation de l'habitat et souhaite que les 2 M€ par an aillent dans les économies d'énergie dans les maisons dégradées.

L.P.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide