Fermer la publicité

Saint-Etienne : une dynamique enclenchée autour du Clapier

Loire le 06 juin 2015 - Denis Meynard - Agglomération stéphanoise - article lu 295 fois

Saint-Etienne : une dynamique enclenchée autour du Clapier
©Denis Meynard - Des démolitions de vieux immeubles contribueront à redonner de l'attractivité au quartier.

Une nouvelle activité commerciale devrait désormais plus facilement redémarrer à l'emplacement de l'ancienne gare du Clapier.

Dans le discours prononcé lors de l’inauguration du nouveau parking, le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, a souligné la « meilleure attractivité » dont dispose désormais ce secteur du Clapier qui longe le boulevard urbain et relie le centre-ville au Puits Couriot.

Dans les prochains mois, d’autres évolutions pourraient prolonger la dynamique enclenchée pour ce quartier qui se caractérise surtout par l’important trafic automobile de son boulevard à quatre voies. Tout d’abord Pôle Emploi devrait faire savoir s’il confirme ou non son maintien dans la Maison de l’Emploi. Ensuite l’immeuble d’habitation qui jouxte la MDE, vidé de ses occupants depuis plusieurs années, après avoir enregistré des fissures, devrait quand à lui être démoli. Libérant un nouvel espace côté rue Rateau.

Au carrefour de la rue Augustin Dupré et de la rue Tarentaize, l’immeuble d’habitation livré à Cité Nouvelle voici 2 ans propose pour sa part toujours 300 m2 de surface de bureau ou de commerce en rez-de-chaussée, après que la CPAM eut finalement renoncé à y installer un espace d’accueil de proximité. Sur le trottoir d’en face, à l’angle de la rue Tarentaize et de la rue Michel-Rondet, la démolition, à l’initiative de la ville d’un îlot insalubre est programmée sur novembre ou décembre.

En matière commerciale, une évolution de la situation (figée depuis près de 2 ans et demi) est aussi attendue à l’emplacement de l’ex-restaurant La Mangoune. Une chaîne de restauration ou des services médicaux pourraient décider s’installer sur les plus de 500 m2 d’espace de l’ancienne gare du Clapier. Dans le cadre des quinze années qui restent à courir du bail emphytéotique détenu depuis 2013 par Gautier et Julie Nion, tous deux commerçants à Saint-Etienne, concernant ce bâtiment propriété de la ville de Saint-Etienne.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide