Fermer la publicité

Pont-de-Chéruy : Un tram sur les rails ?

Isère le 10 mars 2015 - Claire Thoinet - Nord-Isère - article lu 774 fois

Pont-de-Chéruy : Un tram sur les rails ?
(CT) - Elus et candidats aux élections départementales ont signé !

En un an, la pétition pour le tram-train a recueilli 11 000 signatures. Le collectif PARFER Lyon-Crémieu a réuni, à Pont-de-Chéruy, élus locaux et candidats aux élections départementales à sa clôture.

Plus de 8 000 signatures émanent du nouveau canton de Charvieu-Chavagneux, soit 25 % des électeurs inscrits. Les habitants adhèrent au projet de tram, prolongement du T3 de Meyzieu ZI à Crémieu, alors que SYMBORD, contrat de plan Etat-Région… optent pour le bus à haut niveau de service (BHNS) sur l’ancienne ligne du CFEL.

« Nous rejetons l’option bus qui ne rendrait pas les services attendus : la fréquentation des BHNS serait très inférieure à celle prévue pour le tram (la rupture de charge à Meyzieu, à savoir descendre du bus pour attendre le tram, rallongerait le temps de parcours) », précise le président du collectif.

Un actif sur deux du territoire travaillerait sur l’agglomération lyonnaise. Les 34 M€ du CPER sont insuffisants. De plus grands projets ont trouvé leur financement. Il faudrait 80 à 90 M€ avec l’appui du Rhône, de l’Isère, de la région, de l’Etat… Pour réduire ce coût, une première phase jusqu’à Pont de Chéruy/Tignieu l’abaisserait de près de 20 M€. Pour ces élections départementales, PARFER veut mobiliser pour faire modifier le mode de transport retenu.

Elus locaux et candidats ont signé leur soutien au tram. « Pour réussir il faudra [aux prochains élus départementaux] mener un vrai combat, créer un front uni pour peser sur le conseil général de l'Isère… », souligne Gérard Maurin. Le président a salué le soutien d’élus, stigmatisé la timidité d’autres, regrettant qu’aucun débat n’a été lancé au conseil général de l'Isère.

Sans donner de consigne de vote, le collectif PARFER sera attentif aux prises de position des candidats aux élections départementales, ne se contentant pas de promesses électorales. Pour mémoire, en 1913, un tram reliait Pont-de-Chéruy à la gare de l’est (Part-Dieu) en 50 minutes.

Claire Thoinet
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide