Fermer la publicité

Un outil rénové pour fleurir la ville de Saint-Etienne

Loire le 30 mai 2015 - Emilie Massard - Agglomération stéphanoise - article lu 179 fois

Un outil rénové pour fleurir la ville de Saint-Etienne
Emilie Massard - L'isolation thermique des serres a été améliorée

Depuis un an, les serres municipales de la Ville de Saint-Etienne offrent un nouveau visage et un outil de travail modernisé pour les jardiniers qui y travaillent quotidiennement. Le centre de production horticole a été inauguré officiellement le 22 mai dernier.

Toutes les fleurs qui ornent les massifs aux quatre coins de la ville sont produites dans les serres municipales installées à Villars depuis 1968. Un équipement qui avait bien besoin d’un petit coup de jeune, mais surtout d’une modernisation des installations pour mieux maîtriser les consommations énergétiques, dans un lieu ou le chauffage et l’arrosage représentent une part importante du budget.

2,2 M€ investis

Finalisés en avril 2014, les travaux auront duré 8 mois pour améliorer la fonctionnalité des bâtiments ainis que l’isolation thermique grâce à une structure en double parois gonflable, mettre en place la régulation thermique par un automate, la récupération des eaux de pluie, mais aussi l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et enfin mettre aux normes les locaux du personnel. 2,2 M€ ont été investis pour réaliser ces améliorations qui concernent 3 600 m² de surfaces couvertes.

« Aujourd’hui le travail des jardiniers est facilité », note Damien Septier, responsable du centre de production, pas peu fier de présenter les plus de 240 variétés de plantes qui s’offrent au regard à cette période de l’année. « Les espaces de travail ont été réorganisés, avec la serre de multiplication, où les graines sont semées, puis germinent, le rempotage, les serres d’élevage, les jardins d’essai, etc. Tout est automatisé, on travaille dans de bien meilleures conditions ».

De janvier à fin juin, 140 000 plantes annuelles sont produites pour le fleurissement annuel, auxquelles il faut ajouter 50 000 plantes bisannuelles et 5 000 chrysanthèmes qui viendront par exemple orner les façades de l’Hôtel de Ville à l’automne. 12 personnes travaillent quotidiennement à la production horticole de la Ville de Saint-Etienne, dans les serres de Villars mais aussi à la pépinière installée au Porchon, à la Fouillouse.

« Ces serres rénovées répondent à deux démarches poursuivies par la municipalité : la gestion environnementale par une production et l’embellissement des rues pour améliorer la qualité de vie des Stéphanois, ajoute Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne. Cela entre aussi dans notre volonté de reconquête de la 3e fleur pour la ville. »

L’inauguration a également été l’occasion pour la municipalité de renouveler la convention qui la lie au lycée Benoît-Charvet et au CFA de Montravel pour la formation des apprentis.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide