Fermer la publicité

Un nouvel hôtel d'activités Artis à Echirolles

Isère le 10 novembre 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Économie - article lu 187 fois

Un nouvel hôtel d'activités Artis à Echirolles
Grenoble Alpes Métropole - Lors de l'inauguration de l'hôtel d'entreprises à Echirolles

Encourager l'économie sociale et solidaire, via des structures dédiées. C'est une des possibilités apportées par la métropole grenobloise qui a inauguré son deuxième hôtel d'entreprises Artis à Echirolles. Un troisième devrait être livré en 2016 à Grenoble.

Un nouvel hôtel d’activités économiques solidaires et sociales (ESS) a été inauguré à Echirolles en présence notamment de Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole et Renzo Sulli, maire d’Echirolles. Vitrine de l’ESS, Artis héberge 20 structures avec 80 employés dont 20 en insertion. L’intérêt de cet espace repose sur sa capacité́ à accueillir différents professionnels, comme des structures d’insertion, des entreprises d’économie solidaires, des coopératives, des associations et des artisans aux activités complémentaires dans des conditions de travail les plus optimales possibles.

Cette pépinière d’entreprises a la volonté d’impulser une dynamique de groupe telle que le partage de services et la coopération propice au développement de projets communs. Ce nouvel espace situé aux 6, 11 et 13 rue Clément-Ader à Echirolles, rejoint le réseau Artis d’hôtels d’activités de Fontaine (ouvert en 2007 avec 20 structures et 100 emplois), et Grenoble (qui sera livré en septembre 2016, et qui devra héberger 40 structures et 300 emplois, dont un chantier d’insertion de 15 emplois). Ces structures permettent de bénéficier de bureaux à loyers modérés, équipés du nécessaire pour travailler : téléphonie et accès Internet par exemple.

Dans l’agglomération grenobloise, la Métro souhaite soutenir l’économie sociale et solidaire. Plus de 12 M€ ont été mobilisés pour l’ensemble des 3 hôtels d’activités avec un financement conjoint de la part de Grenoble-Alpes Métropole, de l’Europe, de l’Etat, de la Région Rhône-Alpes, du Conseil départemental, des communes et de la Caisse des Dépôts et Consignations. D’ici 2016, 500 emplois devraient être créés avec une offre de 8 000 m2 d’espaces de bureaux et de locaux d’activités.

Caroline Thermoz-Liaudy
 

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide