Fermer la publicité

Un nouveau directeur pour l'hôpital de Vienne

Isère le 09 octobre 2015 - Sevim SONMEZ - Isère rhodanienne - article lu 353 fois

Arrivant de Strasbourg, Florent Chambaz a pris la direction du centre hospitalier de Vienne le 1er septembre dernier. Rencontre.

L’ancien directeur de la stratégie au CHU de Strasbourg a candidaté pour remplacer Gérard Servais à la tête d’un « Etablissement important, dit-il, et ancré dans son territoire, doté d’une communauté médicale dynamique … ». Les projets d’établissement ont fini de conforter son choix. Des projets comme le pôle de gérontologie qui sera inauguré en octobre ou le transfert du service psychiatrie à un autre opérateur, selon les directives de l’agence régionale de santé (ARS). Sa priorité : travailler dans le service public et garantir une prise en charge de qualité aux patients dont la porte d’entrée aux soins est le service des urgences. Un service à Vienne qui enregistre une augmentation d’activité de 10 % avec près de 40 000 passages par an : « C’est un travail d’équipe » précise le nouveau directeur qui désire également : « Poursuivre la coopération avec les hôpitaux locaux et lyonnais. » Ses axes de travail sont clairs : poursuivre la dynamique engagée par son prédécesseur et notamment la mise en œuvre du processus de retour à l’équilibre, un contrat  qui a été négocié par Gérard Servais et validé par l’ARS.

Animer une communauté hospitalière

Des mesures rejetées par les syndicats qui, à plusieurs reprises ont organisé des mouvements de grève. Des tensions que le nouveau directeur désire apaiser en échangeant avec les représentants du personnel et les syndicats : « Je les ai rencontrés avec l’objectif de les écouter et d’essayer d’avoir un mode de travail le plus partagé possible », indique Florent Chambaz. Cependant, il rappelle l’obligation de tenir les objectifs fixés par le contrat pour atteindre l’équilibre budgétaire et promouvoir l’attractivité de l’hôpital. Par ailleurs, à l’instar de tous les hôpitaux publics, l’enjeu pour le CH de Vienne est de tisser des liens avec la communauté médicale du territoire et de renforcer les filières avec les Ehpad et la médecine de ville. A 39 ans, ce jeune père de famille s’est installé à Vienne afin : « D’avoir une bonne compréhension de la ville et de la vie de l’hôpital pour s’approprier les problématiques du centre hospitalier et ainsi répondre au mieux à la demande des patients. » D’ores et déjà le nouveau directeur entend s’inscrire dans la durée. « Animer une communauté hospitalière c’est aussi la connaître, c’est avoir sa confiance et cela prend du temps ».

Sévim Sonmez

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide