Fermer la publicité

Un matelot de Charavines honoré en Bretagne

Isère le 25 octobre 2015 - Louis Fournier - Centre-Isère - article lu 739 fois

Un matelot de Charavines honoré en Bretagne
Louis Fournier - Hommage au sein du cénotaphe de la Pointe Saint-Mathieu Finistère

L'Association nationale « Aux Marins », en présence d'un représentant de la famille du canonnier Elisée Romet, et d'anciens marins, lui ont rendu hommage le mois dernier lors d'une émouvante cérémonie à la Pointe Saint-Mathieu en Bretagne. Originaire de Charavines (Isère), Elisée Romet est décédé en 1940 à Mers-el-Kébir lors de la déstruction de la flotte française par la Marine anglaise.

Il était menuisier à Charavines et sera mobilisé à l’âge de 31 ans, en août 1939, lors de la déclaration de la Seconde Guerre mondiale. Le cuirassé « Bretagne », à bord duquel Elisée Romet avait été affecté, appareillera en avril 1940 depuis Toulon, pour rejoindre l’Algérie et le port de Mers-el-Kebir.

Or, l’Angleterre craignait que l’Armistice signé le 22 juin 1940, entre la France et l’Allemagne, ne fasse tomber la flotte française entre les mains des Allemands. Son Premier ministre, Winston Churchill, se refusant à croire les promesses des Français assurant « qu’ils ne permettraient jamais aux Allemands de s’emparer de la flotte », ordonna à sa marine, le 3 juillet 1940 de détruire les navires français, alors amarrés à la jetée, dans la rade de Mers el Kébir. La « Bretagne », touchée par plusieurs obus tirés par les bâtiments anglais, explosera et se retournera, avant de couler, engloutissant avec elle la plupart des membres d’équipage.

L’attaque coûtera la vie à 1 297 marins français, dont 1 012 du cuirassé « Bretagne ». Son épave restera couchée sur le flanc, totalement immergée jusqu’en 1952. Le tombeau de centaines de marins sera alors livré aux scaphandriers et découpeurs, qui eurent d’abord la lourde tâche de récupérer les squelettes des marins restés prisonniers du navire. Parmi ceux-ci, le corps d’Elisée, qui repose maintenant au sein du cimetière marin de Mers el Kébir, avec ses frères d’armes.

Louis Fournier

 


Si vous avez dans votre famille un marin « mort pour la France »

Et si vous souhaitez que sa mémoire soit honorée au cénotaphe de la Pointe Saint-Mathieu (Finistère), contactez l’association « Aux Marins » rue Pen Ar-Bed  BP 4 - 29 217 Plougonvelin.

Rens. :  02 98 38 07 79

assauxmarins@orange.fr

www.auxmarins.net




 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide