Fermer la publicité

Andrézieux-Bouthéon : un centre de tir sportif sur les bords de Loire pour 2019 ?

Loire le 25 juin 2016 - Marine Graille - Forez

Andrézieux-Bouthéon : un centre de tir sportif sur les bords de Loire pour 2019 ?
stocklib Alexander Shadrin - La Loire compte 1 600 licenciés en tir sportif

Après 12 ans d'inactivité, l'amicale des tireurs d'Andrézieux-Bouthéon renaît et souhaite mener un projet considérable pour les amoureux du tir sportif : créer un stand de tir national allant jusqu'à 300 m. Avant de pouvoir concrétiser ce projet : l'association devra passer par de nombreuses étapes administratives.

En sommeil depuis 2004, l’amicale des tireurs d’Andrézieux-Bouthéon est en pleine renaissance. Cette semaine, la structure avait organisé une assemblée pour officialiser la constitution d’une nouvelle association départementale : le Tir d’Andrézieux-Bouthéon (Tab).

La toute jeune structure n’a alors pas voulu perdre de temps et a immédiatement annoncé ses intentions : créer un stand de tir sportif pouvant aller jusqu’à 300 m. « Il existe dans la Loire des centres mais aucun ne permet le tir à 300 m. Je me suis rendu compte qu’il y avait un manque criant non seulement du côté des amateurs de tir sportif mais aussi des militaires pour leur séance d’entrainement », résume Georges Riboulon, ancien tireur d’élite et président du Tab.

Pour concrétiser la création de ce stand qui pourrait s’étendre sur 2,5 ha sur les bords de Loire, le Tab devra en premier lieu constituer de manière juridique l’association. « Cette première étape achevée, il nous faudra ensuite aller à la rencontre d’autres stands de la région afin de pouvoir établir quelques pistes concernant l’investissement. » L’association devra par la suite effectuer un chiffrage précis puis porter le projet en consultation à la commission des sports. Pour que ce stand de tir voit le jour, le dossier doit impérativement passer au conseil municipal puis être budgété. Si Georges Riboulon reconnaît avoir eu une oreille bienveillante de la part de la municipalité, il n’en reste pas moins prudent quant à la réalisation de projet sur les bords de Loire. « J’ai un plan B sur d’autres communes du Forez, si jamais nous n’obtenons pas un accord de la municipalité. » L’association devrait être fixée à la rentrée de septembre.

Concernant le financement, si le Tab n’a effectivement pas chiffré l’investissement de ce projet, son président compte sur le soutien de la fédération française de tir, du comité départemental de la Loire, de la Ligue du tir du Lyonnais mais aussi de municipalités.

Au 1er mai dernier, le département de la Loire compte 21 clubs de tir et arquebuses et environ 2 100 adhérents dont 1 600 licenciés. Des chiffres qui laissent penser à G. Riboulon que le futur stand trouvera son public et permettra de développer le nombre de pratiquants sur le département. Si tous les éléments sont réunis, ce nouvel espace sportif pourrait voir le jour à l’horizon 2019.

Marine Graille



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide