Fermer la publicité

Union des maires du Roannais : on ne rêve plus d'extension

Loire le 03 juillet 2015 - Louis Pralus - Collectivités locales - article lu 145 fois

Union des maires du Roannais : on ne rêve plus d'extension

Lors de l'assemblée des maires du Roannais Yves Nicolin a ouvert quelques perspectives sur la composition future de l'agglomération. Une perspective revue à la baisse, laissée à 40 communes comme aujourd'hui.

Tout se recompose : les Régions, les communautés de communes, les communes. Yves Nicolin, président de Roannais agglomération et président de l'union des maires du Roannais (Umar), a dit son sentiment. « Nous ne sommes pas demandeurs d'extension pour notre agglomération. » C'est une vision nouvelle que donne aujourd'hui le député-maire de Roanne.

Jusqu'ici, il prêchait pour une communauté d'agglomération à l'échelle de l'arrondissement tout entier. Sa nouvelle analyse est de faire travailler d'abord ensemble les 40 communes de Roannais Agglomération et de mettre en pratique petit à petit des mutualisations et des partages de compétences. Par exemple le tourisme, l'aménagement du territoire, l'économie. Mais le président de l'Umar ne cache pas que le problème posé est celui des communautés de communes qui ne doivent pas être inférieures à 20 000 habitants. On se rencontre, on discute en coulisses qui veut aller avec qui, on échafaude des rapprochements. Yves Nicolin va aller voir tous les présidents de communautés de communes. Il dessine un exemple de future communauté de communes : CoPler, Vals d'Aix et d'Isable, Pays de Balbigny, Pays d'Urfé. Mais ce ne sont que des ébauches ; des ébauches qui devront vite se concrétiser avant que le préfet ne livre son schéma.

L'autre sujet abordé a été l'insertion des personnes handicapées dans les communes. Mme Chaverot, maire de Violay, a donné un témoignage d'entière satisfaction. C'est une belle économie pour les communes puisque ces emplois sont pris en charge à 80 %. Yves Nicolin a lancé ensuite un appel pour rejoindre l'esprit et la démarche de « Roanne tout et simplement ». C'est du marketing territorial, une invitation à soutenir ensemble le territoire roannais, à donner de lui une image positive, à être en tous lieux ses ambassadeurs. « Roanne a souffert d'une mauvaise image en économie, maintenant on est sur la bonne voie avec le retour de l'emploi. Il faut que tout le monde communique sur nos réussites : le charolais, le luxe, le textile, la gastronomie... Il faut que les 115 maires prennent le relais et fassent connaitre le Roannais. »

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide