Fermer la publicité

Nanotechnologies : Tronics et Airbus partenaires pour les commutateurs mems

Isère le 26 septembre 2015 - Laurent Marchandiau - Tech et Médias - article lu 335 fois

Nanotechnologies : Tronics et Airbus partenaires pour les commutateurs mems
DR - Stéphane Renard, fondateur et CTO de Tronics Microsystems.

Le concepteur et fabricant de nano et microsystèmes grenoblois installé à Bernin, Tronics, s'associe avec le groupe Airbus pour le développement de commutateurs et circuits radiofréquences capacitifs à base de mems.

C’est un beau partenariat que vient de conclure le spécialiste de nano et microsystèmes, Tronics. La PME grenobloise implantée à Bernin, l’un des leaders des mems spéciaux a annoncé la signature d’un accord avec le groupe Airbus. Celui-ci vise à développer des commutateurs et circuits RF capacitifs à base de mems, ces microsystèmes électromécaniques dont la taille varie de quelques microns à une dizaine de nanomètres présents notamment dans les airbags. À ce titre, Tronics bénéficie de l’accès au portefeuille de brevets du groupe Airbus à travers une licence exclusive dans l’objectif de concevoir une plateforme technologique de rupture pour switches (commutateurs) RF-Mems. Elle servira de base pour les divisions du groupe aéronautique français ainsi que pour d’autres compagnies souhaitant fabriquer des switches à base de cette technologie ou des circuits sur mesure (filtres accordables, matrices de switches, lignes de délais commutées, etc.)

Transfert de design

Les RF-Mems possèdent un périmètre d’applications industrielles larges allant des tests à l’instrumentation en passant par les infrastructures de communication de dernière génération (5G), les communications satellites ou encore les systèmes de radar. Ce partenariat s’inscrit dans la continuité des relations entretenues entre les deux entités, Tronics collaborant depuis 2012 avec Airbus en particulier pour transférer leur design de commutateurs sur le site de Grenoble et mieux intégrer leurs exigences matérielles.

Fondée en 1997, l’entreprise de Bernin s’adresse à des marchés de niches à forte valeur ajoutée notamment dans le domaine de l’industrie pétrolière, l’aéronautique, la médecine ou encore les applications grand public. Au premier semestre, Tronics a réalisé un chiffre d’affaires de 4,2 M€ contre 6 M€ sur la même période en 2014. Les effets de ce partenariat sur le chiffre d’affaires de l’entreprise devraient se faire sentir au cours des deux prochaines années.

Laurent Marchandiau
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide