Fermer la publicité

Tribunal de commerce : Huit nouveaux juges consulaires élus à Saint-Etienne

Loire le 16 octobre 2014 - Denis Meynard - Tribunaux - article lu 1799 fois

Tribunal de commerce : Huit nouveaux juges consulaires élus à Saint-Etienne
L'âge minimum pour se présenter à l'élection consulaire est de 30 ans (© Denis Meynard)

Les élections organisées la semaine dernière ont vu la désignation de huit nouveaux juges au Tribunal de commerce de Saint-Etienne par un corps électoral de 130 membres, composé des délégués consulaires, des juges en exercice et d'anciens juges.

Sans surprise puisque les candidats étaient au nombre de huit, soit le même que celui des sièges à pourvoir.
Parmi ces élus de sexe masculin qui siègeront dès 2015, trois sont en situation de renouvellement de mandat : Georges Dubesset, Jack Fabre et Noël Guemez. Deux autres avaient déjà occupé ces fonctions dans le passé : Bernard Chaffiote et Yannick Nahel. Ils ne seront donc finalement que trois à découvrir l’institution consulaire. Ils vont suivre une formation en vue de l’exercice de ces nouvelles responsabilités, puis prêteront serment en décembre.
Alain Giraud, 64 ans, est à la retraite du cabinet de conseil en gestion de patrimoine Activ Finance Conseils, situé à Saint-Chamond, dont la majorité des parts est désormais détenue par son associée, Céline Gehin. Avec au départ une formation en comptabilité, il a effectué une première partie de carrière dans le réseau du Crédit agricole, ainsi qu’à la Banque Indosuez, avant de se mettre à son compte comme indépendant dans la gestion de patrimoine. Bruno Tardy, 57 ans, dirige deux sociétés à Saint-Etienne. En 1995, cet ancien cadre d’Alcatel a créé avec trois de ses collègues la société Optimum, spécialisée dans la téléphonie, les réseaux informatiques et les courants faibles. Ex-dirigeant de l’entreprise textile saint-chamonaise Berthéas, il préside désormais la société stéphanoise EB-FIT, qui commercialise du ruban élastique produit en Italie et au Vietnam.

Un benjamin de 35 ans

Hubert Ollier n’a pour sa part que 35 ans. Ce qui en fera le benjamin des 29 juges consulaires, dont Alain Gautier devrait continuer à assurer la présidence. Titulaire d’un doctorat en droit ayant pour thème la transmission d’entreprise, il est gérant d’Evobat, une société stéphanoise de conseil en cession et reprise d’entreprise du BTP. Il préside aussi la SAS Ollier Force Développement, d’achat, rénovation, location et revente de biens immobiliers et de promotion immobilière.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide