Fermer la publicité

Traversée en solidaire à Saint-Égrève

Isère le 04 avril 2015 - Anne Le Noël - Région grenobloise - article lu 177 fois

Traversée en solidaire à Saint-Égrève
Anne Le No - 20 ans de Qualirec

L'entreprise d'insertion Qualirec a fêté ses 20 ans d'existence lors d'une soirée à la « Vence Scène » autour d'un film hommage à ses salariés, devenus le temps d'un court métrage les acteurs émouvants de leurs parcours de réinsertion.

Organisée dans le cadre de la semaine du développement durable en partenariat avec la ville de Saint-Égrève, cette manifestation a réuni entreprises clientes et locales, salariés et leur famille, et acteurs publics de l’ESS. La réussite de Qualirec tant dans sa dimension économique qu’humaine, avec une durée de vie rare pour une structure d’insertion, est une vitrine incitative pour l’économie sociale et solidaire. Née d’une initiative associative (QUAL’I.D) en 1994, Qualirec s’est positionnée sur deux niches de marché pertinentes. La première, industrielle, avec le reconditionnement de « Bigs bags » (sacs utilisés dans l’industrie chimique) et le traitement de polystyrène expansé, qui la place comme leader en France et en Europe auprès de grands groupes. La seconde, activité de collectes de déchets spécifiques auprès de collectivités, d’entreprises et de particuliers, reposant sur le marché de l’agglomération.

L’économie circulaire

La projection du film Traversée en solidaire, financé par le conseil général et la Direccte, a servi de tremplin à une table ronde sur « l’économie circulaire, un défi pour l’emploi », animée par Christophe Ferrari de la Métro,  Danièle Demoustier, économiste à l’Institut d’études politiques de Grenoble, et Pierre-Michel Blanco, directeur de Qualirec. Reposant sur le recyclage des objets de consommation, l’économie circulaire est une composante développement durable de l’ESS. « L’économie circulaire n’est plus seulement une économie de réparation, elle a aujourd’hui une dimension innovatrice, régulatrice et humaine », résume Danièle Demoustier.

L’appel au bénévolat

« Rien n'est solitaire, tout est solidaire », la chute du film de Michèle et Bernard Dal Molin d’Adviva, avait aussi pour objet un appel au bénévolat, indispensable pour la poursuite de l’aventure Qualirec. Les 350 personnes accompagnées par Qualirec ont bénéficié durant leur 24 mois de contrat de soutiens individuels divers : aide au code, cours de français et de maths, recherche d’emploi…

 

Anne Le Noël

www.qualirec.fr

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide