Fermer la publicité

Travaux-futés.fr a trouvé le bon filon

Loire le 14 août 2014 - Emilie Massard - Actualités - article lu 1051 fois

Travaux-futés.fr a trouvé le bon filon
Jean-Christian Duc. Le site Internet veut faciliter la vie des négociants et proposer des rabais intéressants aux clients (D.R.)

Après 15 ans de carrière dans l’industrie automobile, Jean-Christian Duc avait envie de voler de ses propres ailes et de créer son entreprise.

Au gré de ses rencontres, il s’est intéressé au domaine du stock, généré dans tout système de distribution. « Je voulais créer un site Internet, sur le modèle de ventes-privees.fr qui s’adapte très bien à la problématique du stock, notamment dans le prêt-à-porter », note-t-il.
Seulement voilà, au sein du domaine dans lequel il souhaite se lancer  - les matériaux pour la maison - il y a une contrainte supplémentaire : ce sont des produits parfois lourds et volumineux qui compliquent le transport et augmentent la note. « Au début, je suis donc parti sur un modèle d’intermédiation locale, se souvient Jean-Christian Duc. L’idée était de mettre en relation des acheteurs et des négociants qui voulaient liquider un stock. Les clients pouvaient localiser un produit et se rendre dans le magasin près de chez eux. Mais très vite la demande de transport s’est fait ressentir. » Début 2014, le site a donc évolué en proposant la vente en ligne de ces produits, répondant à un besoin important vue la progression importante du site à partir de ce moment-là.
C’est travaux-futes.fr qui gère le transport, depuis le négociant jusque chez le client, des petits aux plus gros colis. Mais ce n’est pas seulement le transport qui permet de démarquer le site de ses concurrents : « l’originalité de notre site, c’est qu’on a développé une technologie spécifique à nos besoins. Nous avons mis au point un robot qui peut lire des listings d’inventaires et créer les annonces adéquates. Nous sommes donc capables de mettre en ligne toutes sortes de stocks. Certains négociants ne mettaient pas en vente de petites fin de série, ne souhaitant pas perdre du temps à prendre les photos, rédiger les annonces, etc. Nous leur avons apporté une réponse en automatisant toutes ces tâches. Il semble que cette solution leur convient, puisque nous avons récemment signé un contrat avec un acteur national du matériau qui est lui-même en ligne, et qui a quitté Ebay pour nous faire gérer son déstockage. Et en étant très performants sur le traitement et la masse de produits, nous pouvons proposer des rabais qui vont jusqu’à 80 % ».
En contact avec tous les réseaux de négoce dans le domaine, travaux-futes.fr propose les produits d’une centaine de points de vente en France, qu’ils apparaissent clairement sur le site ou souhaitent être plus discrets. Le chef d’entreprise espère voir ce chiffre au minimum doubler, ainsi que celui des références proposées, d’ici la fin de l’année. A plus de 90 %, les clients du site Internet sont des particuliers qui recherchent des rabais importants sur ce marché de niche. Des clients avisés pour la plupart, qui n’ont pas besoin du conseil que pourrait leur apporter une visite en magasin.
Dans sa société créée en janvier 2013, Jean-Christian Duc ne travaille pour le moment qu’avec des prestataires extérieurs, pour le transport et l’informatique par exemple. « Le site suit son développement naturel, on arrive à l’équilibre. Pour 2014 on vise un volume d’affaires de 1,5 M€. Je suis actuellement dans une phase de levée de fond, et à terme bien sûr l’objectif est d’embaucher », ajoute le dirigeant.

Emilie Massard


Entreprise labellisée

La société de Jean-Christian Duc, aujourd’hui installée dans les locaux du Bâtiment des hautes technologies à Saint-Etienne, faisait partie des lauréats de l’édition 2013 des trophées Entreprendre en France à Saint-Etienne Montbrison. Une démarche qu’a entreprise le dirigeant pour bénéficier des accompagnements qui en découlent, mais surtout pour inscrire son entreprise dans le paysage économique ligérien. Cet ancien élève de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne est en effet très attaché à son territoire : « pour moi c’est une façon de participer à la vie locale, une façon de soutenir l’entrepreneuriat, estime Jean-Christian Duc. Et puis c’est aussi le moyen d’intégrer un réseau et de bénéficier de sa visibilité, c’est important quand on démarre ».



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide