Fermer la publicité

Transports - Aéroport de Roanne : du neuf sur le tarmac

Loire le 06 février 2014 - Aline Vincent - Roannais - article lu 565 fois

Transports - Aéroport de Roanne : du neuf sur le tarmac
(© DR)

Un nouveau taxiway, voie de desserte de 80 m de long sur 24 de large est en cours de construction sur l’aéroport Roanne-Saint-Léger.

Il permettra de desservir une zone d’implantation de nouveaux hangars afin d’accueillir diverses activités. L’investissement du Roannais agglomération se monte à 330 000 €. La société Eurovia s’est attachée, sous l’impulsion des attentes de la collectivité en matière de développement durable, sous la houlette de la vice-présidente Marie-Hélène Riamon, de poser une sous-couche composée de 100 % de matériaux de récupération (démolition), recouverte d’un enrobé « basse température » lui même composé de 20 % de matériaux recyclés. Le taxiway sera suivi de la construction d’un nouveau bâtiment destiné à accueillir le club de vol-à-voile en plein développement. Son hangar est actuellement surchargé et n’offre plus de disponibilités. Il sera construit par le Roannais agglomération de l’autre côté de la piste, le long de la piste en herbe, et répondra ainsi à une demande ancienne de l’association à qui il sera loué. Investissement : près de 600 000 € majoritairement à la charge de l’agglomération. Une fois le club déménagé, l’implantation de nouvelles activités économiques pourra être envisagée dans les locaux libérés. « La capacité de développement autour de l’aéroport tient en son potentiel foncier et immobilier à court et long terme, précisait le président du Roanne agglomération Christian Avocat lors d'une visite de chantier, c'est-à-dire la possibilité pour une société de s’implanter rapidement dans des hangars et locaux, à la location ou à l’achat. Par ailleurs, plusieurs porteurs de projets privés sont à ce jour intéressés pour implanter des bâtiments dans cette zone située à l’arrière du hangar CVVR (vol à voile) et du club des Ailes roannaises. C’est le cas notamment de la société Altibulle (montgolfière) de Jean-Michel Joly, déjà basé à l’aéroport. Une autre activité, liée au parachutisme, est aussi intéressée. Ces investissements sont motivés par le dynamisme crissant de l’activité sur l’aéroport. Le nombre de mouvements (décollages et atterrissages) sont passés de 16 000 en 2007 à 21 000 en 2012 (légèrement en baisse en 2013 du fait de la mauvaise météo du printemps). Un projet de restauration sur place est également à l’étude.


Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide