Fermer la publicité

Transport - Port de Salaise-Sablons sur le Rhône - 30 ans et un bel avenir devant lui

Isère le 06 octobre 2014 - Alexandre Bassette - Actualités - article lu 931 fois

Transport - Port de Salaise-Sablons sur le Rhône - 30 ans et un bel avenir devant lui
(D.R.)

Depuis la construction du petit bâtiment en préfabriqué et la création de deux postes de conducteurs d'engins en 1984, un long chemin a été parcouru.

Sur la berge du Rhône, les infrastructures se sont multipliées, les activités ont été diversifiées et la capacité de travail n'a cessé de grandir. En 30 ans, le port de Vienne-Sud Salaise/Sablons est devenu une plateforme multimodale complète, alliant les forces du fleuve, du rail et de la route.  Les trois décennies d'existence n'auront pour autant pas détourné le site de sa vocation initiale : être « Un outil pour favoriser le développement économique de la région et bien au-delà », rappelle Daniel Paraire. L'actuel président de la CCI Nord-Isère insiste : « Le port continue sa phase de progression et ses résultats en constante hausse nous confortent dans le choix qui a été fait il y a 30 ans d'investir sur cet équipement à fort potentiel. »
Invité d'honneur de la cérémonie d'anniversaire, vendredi 26 septembre, Sébastien Chabal a longuement dialogué avec Christian Marcou, vice-président de la CCI Nord-Isère en charge du port. Les deux hommes ont fait le parallèle entre le site portuaire et le sport de haut niveau. « Pour réussir, il faut fonctionner en équipe, assure l'ancien rugbyman. Et pour être performant, il faut beaucoup de travail, avoir envie d'évoluer et saisir les opportunités d'aller vers les autres. » Un conseil déjà appliqué à Vienne-Sud : « Notre réussite se confirme grâce à une clientèle fidèle et à une évolution permanente pour s'adapter à ses besoins », affirme Christian Marcou.
Remise en question, ouverture sur les autres. Trente ans après sa création et 10 M€ d'investissements plus tard, la plateforme multimodale ne compte pas en rester-là. « J'ambitionne que [son] développement se face au bénéfice de [celui] des entreprises de la zone industrialo-portuaire, envisage Daniel Paraire. Avec l'ensemble des infrastructures et les investissements à venir, nous souhaitons conforter notre positionnement comme l'un des ports majeurs de l'axe Rhône-Saône avec un objectif de un million de tonnes manipulées par an. »

2,1 M€ de chiffre d'affaires

C'est avec le projet de Canal Rhin-Rhône (abandonné en 1997) que le port a vu le jour. Ses deux premiers bateaux à charbon accostent le 28 juillet 1984 et le premier déchargement d'un train a lieu en octobre la même année. Très vite, la liste des produits traités grandit : céréales, bois, engrais, bauxite, carbonate et broyat de pneus. Fin 1985, près de 160 000 t ont transité par le port et la construction de nouvelles infrastructures commence comme le silo à céréales de 12 400 t, un magasin à engrais, ou encore quatre bâtiments de stockage de 2 300 m2. Aujourd'hui, le chiffre d'affaires du port est de 2,1 M€ et entre 1986 et 2013, le tonnage des marchandises est passé de 35 000 à 250 000 t par an pour le fluviomaritime, de 45 300 à 218 000 t pour le rail et de 93 700 à 236 400 t pour la route.

Les entreprises ouvrent leurs portes

Comme 74 entreprises du Nord-Isère, le port participe à la 11e édition des journées portes ouvertes organisées par la CCI du 13 au 19 octobre. Il sera ouvert au public les mardi 14 et jeudi 16 octobre à 9 h 30. L’objectif de ces journées est de faire découvrir la richesse et le savoir-faire des acteurs économiques du territoire.
Informations et inscriptions aux journées portes ouvertes sur www.jpo.nord-isere.cci.fr ou au 04 74 31 88 57.

Alexandre Bassette



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide