Fermer la publicité

Transport - La Corse et l’Algérie plus près le temps d’un été

Loire le 24 avril 2014 - Emilie Massard - Agglomération stéphanoise - article lu 669 fois

Transport - La Corse et l’Algérie plus près le temps d’un été
Bastia, Bejaïa, Setif et Alger au départ de Saint-Etienne pendant l'été (© Emilie Massard)

En 2013, 134 000 passagers se sont envolés depuis l’aéroport Saint-Etienne Loire, soit une progression de 21 % par rapport à 2012, marquant ainsi une nouvelle étape dans l’ascension spectaculaire entamée en 2008 avec le repositionnement de l’aéroport sur une offre low-cost et les charters vacances.

La saison estivale 2014 s’annonce aussi bien avec le renforcement des lignes régulières : un 4e vol hebdomadaire pour Porto, 2 vols supplémentaires pour Istanbul et toujours 4 vols à destination de Fès. En dehors de ces vols réguliers, les passagers auront également l’occasion d’embarquer à destination de la Corse ou de l’Algérie pendant tout l’été. Comme en 2013, des vols charters seront mis en place une fois par semaine vers Bastia avec la compagnie Air Corsica. L’offre vers l’Algérie sera, elle, étoffée en 2014 : pendant l’été 2013, on pouvait en effet rejoindre Bejaïa une fois par semaine, et devant le succès de l’opération ce sont aujourd’hui trois villes algériennes qui seront proposées au départ de Saint-Etienne. Du 27 juin au 19 septembre, trois vols par semaine seront donc disponibles à destination de Bejaïa, Setif et Alger. C’est l’agence Djemila Voyages qui sera en charge de la commercialisation des vols qui seront opérés par la compagnie Tassili Airlines. « De nombreux Stéphanois d’origine algérienne ont leurs racines à Bejaïa, précise Abdelkrim Kaouche », dirigeant de Djemila Voyages, pour expliquer le choix de cette destination. « C’est aussi une manière d’ouvrir l’Algérie au tourisme », ajoute André Mounier, président de la CCI Saint-Etienne Montbrison. La possibilité d’étendre des vols à destination de l’Algérie au reste de l’année sera d’ailleurs sans doute étudiée.
Et dans l’avenir, quelles destinations pouvons-nous rêver de rejoindre au départ de Saint-Etienne ? « Cela dépend des décisions du syndicat mixte qui gère l’aéroport et des opportunités de collaboration qui se présentent avec les compagnies », précise André Mounier, avant d’évoquer des hypothèses pour les pays de l’Est, ou encore le retour de Londres, qui semble attendu par beaucoup.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide