Fermer la publicité

Tranquillité vacances : 61 inscriptions, aucun cambriolage

Isère le 17 septembre 2015 - Sevim SONMEZ - Isère rhodanienne - article lu 56 fois

Tranquillité vacances : 61 inscriptions, aucun cambriolage
DR - Les forces de l'ordre veillent sur les habitations en l'absence de leurs ocuupants

Comme chaque année, l'opération tranquillité vacances a été activée par le commissariat de Vienne pour la ville de Vienne et de Pont-Evêque et la gendarmerie pour les autres communes du pays viennois. Bilan.

« Ce dispositif n’est pas uniquement réservé à la période estivale, tient à rappeler le commandant de police Cécile Rome. Les personnes s’absentant de leur domicile peuvent à tout moment de l’année souscrire à ce service en remplissant un document téléchargeable, au moins 48 h avant leur départ afin que nous puissions organiser le passage des patrouilles. » Un document que le demandeur devra imprimer avant de se rendre sur place pour finaliser la démarche et il repartira avec un dépliant l’informant de tous les reflexes contre les cambriolages.

Entre fin juin et début septembre, le commissariat de Vienne a enregistré 61 inscriptions pour lesquelles aucun cambriolage n’est à signaler. Une efficacité prouvée depuis plusieurs années. Contrairement à l’an dernier, les commerçants et les entreprises n’ont pas eu recours au dispositif cet été alors qu’il est accessible à tout citoyen désirant s’assurer de la sécurité de ses biens pendant son absence. Le passage des patrouilles se fait de façon « aléatoire » et à chaque fois, un avis de passage est déposé par les fonctionnaires de police. Cet été 400 patrouilles ont été effectuées pour les 61 inscrits. « L’opération tranquillité vacances a fait ses preuves mais ce n’est pas une assurance anti-cambriolage, souligne Florence Gouache, sous-préfet de l’arrondissement de Vienne. Chaque citoyen est acteur de la sécurité et tout témoin d’un fait inhabituel ne doit pas hésiter à composer le 17. C’est un comportement civique pour la protection de son voisinage. » Et le commandant Cécile Rome d’ajouter « Il vaut mieux nous déranger pour rien que de ne pas agir. Le timing est important, plus vite la police est au courant et sur les lieux, plus facile sera l’élucidation du cambriolage. »
Pour l’arrondissement de Vienne, depuis le début de l’année, 180 cambriolages ont été recensés en zone police et 840 en zone gendarmerie, soit une baisse de 3,7 % par rapport à l’an dernier.

Sévim Sonmez

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide