Fermer la publicité

Tourisme - Quatre « Bistrots de Pays » labellisés dans le Roannais

Loire le 09 octobre 2014 - Aline Vincent - Actualités - article lu 416 fois

Le Café du Centre à Saint Bonnet-des-Quarts, le P’tit Gresli à La Gresle, l’Auberge de Pinay et Un air de Campagne à Bully sont les quatre établissements récemment labellisés « Bistrot de Pays ».

Ils viennent de rejoindre les 240 établissements répartis dans neuf régions françaises.
Les bistrots ruraux étaient des lieux uniques de rencontre de la population locale, souvent seuls points de services de proximité. Leur disparition progressive au fil du temps a suscité la réaction des collectivités locales désireuses de maintenir ces commerces multiservices et ce lien dans les villages. Le syndicat mixte « Roannais Pays de Rhône-Alpes », aussi appelé « Pays Roannais » a pour mission de coordonner et impulser des actions de développement. Il a engagé une démarche dans ce sens avec d’autres partenaires locaux (CCI Loire Nord, Chambre de Métiers, Chambre Agriculture, Roannais Tourisme, Etat, conseil régional et conseil général). Elle vise à soutenir ces espaces de convivialité et d’animation que sont les derniers cafés-restaurants implantés dans nos campagnes. L’objectif est de répondre aux attentes de la population locale mais aussi de la clientèle touristique.
Le Pays Roannais s’est donc engagé dans le lancement du premier réseau « Bistrot de Pays » de la Loire. Le label a été créé en 1993 pour soutenir les bistrotiers indépendants. La démarche allie développement touristique, valorisation des produits du terroir, animation festive, culturelle, habitat et économie. Le gestionnaire territorial, le Pays Roannais, a signé avec la Fédération nationale un accord d’utilisation de l’intitulé Bistrot de Pays pour une durée de 5 ans. Il s’agit d’une obligation de moyens visant à assurer la prise en charge des actions de communication, de formation et d’animation. La Fédération Nationale des Bistrots de Pays accompagne les gestionnaires territoriaux dans la phase d’installation puis dans le suivi. Elle a aussi en charge la mise en place des outils méthodologiques (études de faisabilité, démarche qualité). Les établissements doivent démontrer chaque année le respect de la charte et la bonne utilisation de la marque.

Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide