Fermer la publicité

Tourisme : Le Pôle verticalité de Planfoy opérationnel

Loire le 05 juin 2014 - Marine Graille - Actualités - article lu 1411 fois

Tourisme : Le Pôle verticalité de Planfoy opérationnel
La tyrolienne suspendue à 50 m s'étend sur 200 m (D.R.)

Amoureux de sensations fortes, sortez vos baudriers, le pôle verticalité de Planfoy est désormais accessible.

Le projet mené par la communauté de communes des Monts du Pilat (CCMP) vient d’être inauguré après plusieurs mois de fermeture et de nombreux retards engendrés notamment par des conditions climatiques parfois difficiles.
Un pôle verticalité regroupe différentes activités sur un même espace, permettant la pratique de sports verticaux (escalade, tyrolienne, parcours de montagne ou Via Ferrata). Le site comprend 7 nouveaux équipements, le plus important étant la tyrolienne longue de 200 m à 50 m de hauteur. Deux parcours montagne ont été créés, l’un destiné aux enfants et le second pour les adultes ; une plateforme en bois au départ de la via ferrata adulte et un accès à la passerelle ont également été imaginés. Ces travaux ont dû être réalisés par une société spécialisée située en Savoie.
En parallèle du Pôle verticalité, la commune de Planfoy, la CCMP et le comité de la Loire Fédération française montagne d’escalade (FFME) ont souhaité prolonger ces aménagements par la création au cœur du village d’une « maison de la verticalité ». Ce local accueillera les bureaux de la FFME 42. L’objectif de cette structure sera selon la CCMP « d’accompagner au plus près le fonctionnement, la surveillance, la maintenance, la promotion, l’information au public, et l’animation des équipement du pôle d’activités verticales et que ce dernier soit intégré à la vie du village de Planfoy ».
L’ensemble du projet représente un investissement de 140 744 € soit un peu plus de 13 000 € que le coût estimé il y a un an. Ce petit surplus viendrait notamment de la signalisation et de la sécurisation du site selon la CCMP. Le conseil général de la Loire et la Région Rhône-Alpes ont participé au financement du projet à hauteur de 80 % (50 % pour le Département et 30 % pour la Région), le reste étant à la charge de la CCMP. En terme de fréquentation, aucun objectif n’est officiellement évoqué.

Marine Graille



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide