Fermer la publicité

TL7 annonce son déménagement

Loire le 16 janvier 2014 - Mathieu Ozanam - Actualités - article lu 1340 fois

TL7 annonce son déménagement
Après plusieurs mois de prospection, la chaîne de télévision locale TL7 a trouvé sa nouvelle adresse. L'aménagement est programmé avant l'été dans des locaux neufs à Saint-Genest-Lerpt.

Télévision Loire 7 (TL7) pourra fêter son 20e anniversaire dans un bâtiment flambant neuf.

Télévision Loire 7 (TL7) pourra fêter son 20e anniversaire dans un bâtiment flambant neuf. Elle doit avant l’été quitter les 650 m2 qu’elle occupe à Andrézieux-Bouthéon depuis une dizaine d’années. C’est une nouvelle étape pour la chaîne de télévision locale qui a abandonné son statut associatif au printemps 2013 au bénéfice de celui de société anonyme à l’occasion d’une évolution de son actionnariat. Les parts détenues par les collectivités territoriales avaient été ramenées à 32,5 % avec l’arrivée d’une trentaine de petits actionnaires privés et d’une augmentation de capital de 163 000 € (lire l'article du 3/05/13).

La recherche de nouveaux locaux faisait partie des priorités des dirigeants. En 2012, ils avaient étudié la possibilité de rejoindre le Pole média en constitution dans le bâtiment de l’Imprimerie, de l’ancienne Manufacture nationale d’armes de Saint-Etienne, mais les 160 € de location demandés par mètre carré avaient été rédhibitoires. « Cela représentait un coût de location de 160 000 € HT », avait à l’époque indiqué Yves Faure, le directeur général de TL7. D’autres pistes avaient été envisagées : le centre d’entraînement de l’ASSE à L’Etrat, le parc technologique Métrotech à Saint-Jean-Bonnefonds ou encore un bâtiment sur la commune d’Andrézieux-Bouthéon, un projet qui semblait bien avancé, avant d’être abandonné. « Parce que dans le même temps, on nous a proposé une solution idéale, explique Yves Faure. Un bâtiment neuf, qui rentre dans notre budget, et dont l’implantation nous assure de conserver notre couverture du monde rural et du monde urbain.

Un pôle audiovisuel

L’emplacement a fait l’objet d’une présentation à la presse jeudi 16 sur la ZAC du Tissot à Saint-Genest-Lerpt en présence du maire et de Christian Julien, 4e vice-président de Saint-Etienne Métropole. Le bâtiment en cours d’édification doit accueillir un restaurant, une salle de sport et un concessionnaire automobile, des espaces commercialisés par le cabinet Mérieux mandaté par le promoteur Locamag. Situé au-dessus de la jardinerie Botanic, l’immeuble dessiné par le cabinet d’architecte Bernard Bouchet a une surface au sol de 1 458 m2. Il va offrir à TL7 560 m2 dont un plateau de 200 m2, au lieu des 60 m2 actuels. « Ce sera l’un des plus grands de la région Rhône-Alpes », assure Yves Faure, avec les studios de Thalès Angénieux qui accueillent parfois des tournages. « Je veux que cela devienne un pôle audiovisuel où l’on pourra faire de la formation, un lieu loué par les entreprises pour faire des événements et tourner des films d’entreprises. » L’enregistrement des émissions étant concentrée sur 2 jours par semaine, le plateau devrait être disponible pour rentabiliser cet espace. Une terrasse doit permettre de faire des plateaux en extérieur. Prévu au début de l’été, l’aménagement s’accompagnera d’un investissement de 150 000 € pour la régie numérique, les caméras et l’agencement des locaux. « L’investissement dans ces locaux vont permettre à TL7 d’avoir de l’ambition et de développer de nouvelles compétences. »

La nouvelle localisation à Saint-Genest-Lerpt, en bordure de la RD 201 qui relie l’A 72 à la vallée de l’Ondaine, facilitera les déplacements des journalistes. Les dirigeants de TL7 souhaitent profiter du trafic sur cet axe routier, évalué à 12 millions d’automobilistes par an. Ils souhaitent installer un écran plein jour publicitaire de format 4x3 pour développer sa notoriété et dont les espaces publicitaires pourraient être commercialisés auprès des commerces de la zone d’activité. Une demande d’autorisation a été déposée en préfecture.

Mathieu Ozanam


La Haute-Loire dans le viseur

Avec cette implantation, « nous nous approchons de la Haute-Loire », assure Yves Faure. « Nous avons des projets d’installation d’émetteurs sur la Haute-Loire et sur le Roannais. » Des collectivités de la Haute-Loire ont déjà été contactées.

Dôté d’un budget annuel de 1,4 M€, TL7 emploie 12 salariés et une quarantaine d’intermittents.




À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide