Fermer la publicité

Thor va investir 18 à 20 M€ à Salaise-sur-Sanne

Isère le 20 juillet 2015 - Xavier ALIX - Industrie - article lu 866 fois

Thor va investir 18 à 20 M€ à Salaise-sur-Sanne
Xavier Alix - Une nouvelle production qui accroîtrait la part export de la production du site, actuellement à 10 %

Le groupe anglais, fabricant de produits chimiques (biocides, retardateur de flammes, adjuvants cosmétiques), veut renforcer la production de son site isérois en y construisant 3 500 m2 neufs.

Objectif : une mise en marche dès 2018. Créé en 1976, le groupe anglais Thor tend à devenir un poids lourd de la chimie internationale. Présent dans 14 pays, il compte 1 500 salariés, 365 M€ de chiffre d’affaires, et possède 9 sites de production.

Dans un ensemble de 7 000 m2 de bâtiment, 57 personnes (dont six au service R&D) travaillent dans celui de Salaise-sur-Sanne créé il y a bientôt 30 ans. Sont produites ici environ 11 000 t par an de biocides industriels, retardateurs de flammes (pour textile, papier, plastique, bois), d’adjuvants pour cosmétiques et autres produits pour textiles techniques. Ce sera bientôt plus : Thor vient d’initier à Salaise un projet d’extension de 18 à 20 M€ dont les travaux pourraient démarrer dès 2017.

Mais entre le classement Seveso, les contraintes du Plan de prévention du risque inondation, celui du risque technologique, les démarches administratives pour obtenir l'autorisation de l'Etat ne font que commencer. D’où la venue jeudi 9 juillet, à l’invitation de Gilles Testard, directeur du site de la sous-préfète de Vienne Florence Gouache. Cette dernière a largement pris le temps des visiter les lieux, se félicitant que « des capitaux étrangers s’intéressent à notre compétitivité, notre recherche, nos formations. On voit les effets du crédit impôt-recherche utilisé ici. L’autorisation sera accordée dès lors que nous aurons pu nous assurer que l’activité s’accorde avec l’environnement. Le contexte est complexe. Tout cela nécessite enquête publique. Nous allons faire en sorte que le projet immerge au plus vite. »

En cas de feu vert, c’est un terrain voisin appartenant à Isère aménagement d’1,5 ha qui verrait s’élever 3 500 m2 pour une production globale accrue de 30 % avec de « nouveaux produits innovants », se contente de préciser G. Testard, Entre 10 et 25 emplois directs pourraient ainsi être créés.

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide