Fermer la publicité

Thierry Dugelay, nouveau président des experts de justice de Lyon

Rhône le 10 avril 2015 - Michel Godet - Vie juridique - article lu 661 fois

Thierry Dugelay, nouveau président des experts de justice de Lyon
D.R. - Thierry Dugelay remplace Jacques Loeb

C'est au nouveau Musée des Confluences que la Compagnie pluridisciplinaire des experts de justice de Lyon (CEJL) vient de tenir son assemblée générale annuelle. Une session qui a vu le renouvellement d'un tiers des membres du conseil, mais aussi du président. Thierry Dugelay remplace Jacques Loeb pour un mandat de trois ans.

Créée en mai 1959, la compagnie compte à ce jour plus de 500 membres et regroupe la grande majorité des experts agréés par la cour d’appel et les juridictions administratives de Lyon. Des experts oeuvrant dans de très nombreux domaines : interprétariat, bâtiment, architecture, expertise comptable, médecine, agriculture, automobile, immobilier, géomètre, informatique,
ingénieurs, métiers d’art, vétérinaire… Adossé à la compagnie, le centre de formation en est l’une des pierres angulaires. Son importance est réelle à en juger par la qualité des expertises réalisées.
Expert-comptable, Jacques Loeb vient donc de terminer son mandat triennal et c’est Thierry Dugelay qui le remplace, ayant largement remporté les élections devant Christian Dubreuil (180 voix contre 62, sur 245 suff rages exprimés). Une élection qui a eu lieu quelques jours après que Thierry Dugelay ait quitté ses fonctions de président de la compagnie mono-disciplinaire des architectes experts de justice. Spécialiste en architecture-ingénierie, le nouveau président entend insister sur « le savoir-faire » de la compagnie, mais aussi favoriser un échange encore
plus large entre ses diff érentes branches et par conséquent entre tous les experts. « Je souhaite que le conseil soit davantage consulté, car pour moi, il est l’organe décisionnaire des actions de la compagnie ». Et d’ajouter : « Quant au centre de formation, l’une de ses vocations principales est bien entendu de former les nouveaux experts dès leur prestation de serment, mais aussi de dispenser des formations spécifiques aux branches ou des formations transversales comme l’éthique ou la sérénité de l’expertise ».



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide