Fermer la publicité

Textile - Textival : 1re journée de rendez-vous business du textile Rhône-Alpes

Loire le 12 juin 2014 - Aline Vincent - Actualités - article lu 1062 fois

Textile - Textival : 1re journée de rendez-vous business du textile Rhône-Alpes
(D.R.)

« Non le textile français n’est pas mort comme on voudrait bien le faire croire », répète comme il le fait depuis longtemps le dynamique roannais Raoul Griffon.

A la tête de l’entreprise de prêt-à-porter Griffon Frères, il est président de l’Union des industries textiles Roanne et Région (UIT). « Rhône-Alpes reste pour le textile français une région de tradition au potentiel incroyable. »
Le grand rendez-vous d’affaires organisé pour la toute première fois ce jeudi 12 juin à la Villa Créatis à Lyon faisait partie des initiatives à mettre au compte des organisations professionnelles qui y sont déjà regroupées : Unitex,  l’Espace textile, UIT Roanne et Région et le pôle de compétitivité Techtera. Là où les conventions d’affaires classiques proposent uniquement des rendez-vous entre donneurs d’ordres et fournisseurs, Textival avait pour but de se positionner dans une relation B to B fournisseurs, donneurs d’ordres, clients et tous les partenaires potentiels. De nombreuses entreprises, de la TPE au grand groupe, témoins de la diversité des métiers et des marchés de la filière, y étaient attendues. Pour Jean-Charles Potelle, Pdg de Boldoduc, qui a présidé  à l’essor de Techtera depuis son lancement avant de laisser récemment la présidence à Louis Vovelle « l’objectif est de renforcer les liens, les partenariats et les réseaux des chefs d’entreprises, d’agir comme un accélérateur de synergies et de faire connaître le potentiel des solutions offertes par les entreprises de la région Rhône-Alpes ».

« Le textile rhônalpin est au carrefour de l’innovation »

Textival a réuni un nombre important et varié de marchés (sport, santé, transport, protection, habillement…). « Le textile rhônalpin est au carrefour de l’innovation et du savoir-faire traditionnel, témoigne Louis Vovelle, vice-président Innovation et Stratégie de Bluestar Silicones France. Les ruptures technologiques ont depuis toujours jalonné l’histoire de la filière. » Le pôle Techtera, qu’il préside aujourd’hui, a été l’un des outils fédérateurs et accélérateurs d’innovation de cette filière régionale qui a dû se remettre en question continuellement.
Au vu des chiffres de l’enquête communautaire sur l’innovation menée par l’Insee en 2012, la Région Rhône-Alpes affichait un taux d’innovation très supérieur au niveau national.  Le textile a su se diversifier du traditionnel prêt-à-porter suite à l’hémorragie des délocalisations et chercher son salut dans le tissu technique. Pour le seul pôle Techtera, la collaboration d’une centaine d’entreprises et de centres de recherche-formation a abouti à la mise au point de textiles techniques ou intelligents utilisés par les professionnels de secteurs très variés, de la santé au bâtiment en passant par l’agriculture, l’automobile, l’aéronautique… (tissus retardateurs de flammes, résistants aux agressions chimiques, aux fortes tractions, anti-bactériens, anti-microbiens, rétro-réfléchissants...). Grâce à d’autres propriétés fonctionnelles spécifiques (tissus anti perspirants, résistants à la chaleur, à l’usure, anti-UV…), ils s’adressent aussi directement au grand public. Le but est qu’ils trouvent tous leur marché.

Aline Vincent


Le textile en Rhône-Alpes

`685 entreprises pour 14 852 salariés, soit 24 % de la filière textile française
Chiffre d’affaires : 2.5 Mds  €, soit 20 % du CA national.


Labellisation et financement du projet « Inovanex »

Le projet « Inovanex » consiste à développer un nouveau textile technique pour la conception d’une gamme innovante d’annexes de bateaux compactes et légères.

Le programme Inovanex, est le 17e appel à projets labellisé et financé par le Fonds unique interministériel (FUI). Il consiste à développer un nouveau textile technique pour la conception d’une gamme innovante d’annexes de bateaux compactes et légères. Elles seront en rupture avec les gammes d’annexes actuelles, une alternative à la toile enduit PVC généralement utilisée. Un matériau très disponible sur le marché, connu pour son étanchéité, mais qui reste rigide et instable à la chaleur et la lumière. Les innovations portent sur une nouvelle matière textile à base de polyuréthane thermoplastique bio sourcé et biodégradable. Elle sera plus légère et plus « froissable » que les matériaux existants, avec de meilleures propriétés mécaniques et de durabilité. La nouvelle gamme d’annexes de bateaux sera trois fois plus compacte une fois pliée et trois fois plus légère. Enfin, le développement d’une méthodologie d’éco-conception intègre le recyclage des matériaux et le re-manufacturing des modules. Côté design, le concept s’adaptera à tous types de bateaux. Labellisé et porté par le Pôle Mer Méditerranée, le projet participe au renforcement de l’innovation sur les matériaux souples, au développement des processus de production et à la performance environnementale.

A.V.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide