Fermer la publicité

Textile - 113 emplois supprimés chez Cheynet et Fils

Loire le 01 août 2014 - Denis Meynard - Actualités - article lu 1293 fois

Textile - 113 emplois supprimés chez Cheynet et Fils
Les deux principaux syndicats ont émis un avis défavorable au projet de PSE (© Denis Meynard)

Le comité d’entreprise extraordinaire de Cheynet & Fils s’est terminé tard, un peu après minuit, dans la nuit de mardi à mercredi.

Cette réunion d’une dizaine d’heures, avec le représentant de l’administrateur judiciaire, a abouti au maintien du projet échafaudé par la direction de l’entreprise, recevant un avis défavorable du comité d’entreprise. Le redimensionnement de la société de Saint-Just-Malmont, qui compte 301 personnes, porte sur la suppression de 113 postes de travail.
La validation de ce Plan de sauvegarde de l’emploi sera soumise à l’unité territoriale Haute-Loire de la Dirrecte, la semaine prochaine. Avant d’être présenté, courant août, à un juge commissaire du Tribunal de commerce de Lyon et que l’entreprise ne revienne devant la juridiction consulaire, le 2 septembre. Dans l’intervalle, elle va fermer ses portes pour trois semaines, ce vendredi.
La CGT, majoritaire, qui a émis un avis défavorable sur le PSE, comme FO, estime que « cette structuration est inégalement répartie entre les différentes catégories de personnel, car elle touche à 80 % la production ». Elle appelait mercredi à la « poursuite du mouvement de grève de la veille », selon Joël Jasserand, délégué du personnel. Le syndicat regrette que l’entreprise refuse de financer des mesures d’âge qui pourraient permettre un départ anticipé de personnes proches de la retraite parmi ces salariés, dont la moyenne d’âge est élevée. « Les finances de l’entreprise ne permettent pas de les prendre en charge », répond Jean-Jacques Monge, son directeur général.
Dans le cadre de la nouvelle stratégie industrielle, en direction des clients traditionnels de la lingerie corsetterie, ainsi que des produits chaussant (chaussettes et bas médicaux et à usage sportif), une vingtaine d’emplois nouveaux devraient être créés par la société Cheynet & Fils. Cette dernière a ouvert une période de départs volontaires, jusqu’au 20 août. La direction indique que « le nombre de licenciements variera aussi en fonction et des reclassements internes dans des filiales du groupe, Berthéas, à Saint-Chamond, et Moulinage du Plouy, dans le Pas-de-Calais ».

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide